France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

mi octobre 1954, Le Marais Saint-Paul:

Référence pour ce cas: 16-sep-54-Le Marais Saint-Paul. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans l'édition d'Abbeville du journal régional Le Courrier Picard, en page 4, le 16 octobre 1954, on trouvait un article vraiment bêtifiant à propos d'une observation locale. On faisant fi des blagues ratées des journalistes, on peut résumer les choses ainsi:

Un jeune garçon boucher était venu dire au bureau de ce journal qu'une femme d'Abbeville avait vu une soucoupe dans le ciel du Ponthieu, au-dessus du marais Saint-Paul.

Après avoir demandé que la femme leur apporte la soucoupe, les journalistes se sont décidé à se rendre chez elle , soit chez Mme Bonnard, veuvre de 79 ans 1/2, au Marais Saint-Paul.

Ils l'ont trouvé dans sa petite maison, dans une ruelle tout juste praticable et délimitée par des herbes hautes.

Le journal racontait que ses rares voisins l'enviaient d'avoir vu une soucoupe, tandis que les plus jeunes se moquaient un peu d'elle, mais qu'elle "se défend avec une ardeur qui devrait convaincre, semble-t-il les plus pessimistes." Elle leur explique qu'il a des gens qui disent qu'elle est follemais qu'elle ne l'est pas.

Elle explique qu'alors qu'elle était couchée, seule chez elle, elle avait vu passer une soucoupe ronde, de la forme d'une bassine, majestueuse, "comme une bassine volant en l'air, toute illuminée avec une tige verticale", avec des ampoules rouges et blanches, "allumée de partout, de bas en haut, du dessous jusqu'au dessus", les journalistes suggérant alors que qu'était une soucoupe de parade, "aux lumières améliorées, comme les lampions d'un 14 juillet de Martien."

La chose avait avancé lentement, et sans bruit, il n'y avait pas de moteur, et le spectacle était très beau.

La soucoupe n'était pas très loin d'elle, au-dessus du Marais Saint-Paul, entre la Portelette et le Faubourg Rouvroy, en direction de la mer; elle précise qu'elle ne peut pas vraiment juger de sa hauteur. Elle précisait qu'elle avait vu des avions durant les deux dernières querres mais qu'elle n'avait jamais vu quelque chose de pareil.

Les journalistes lui demandant si elle avait pu avoir des hallucination, elle proteste; "Je n'ai jamais eu de lubie, Monsieur! Je vois clair et j'entends bien. C'était comme je vous le dis."

Elle leur rétorquait que puisqu'ils sont journalistes, c'était à eux d'informer sur le sujet, de déterminer ce que c'est, et d'où cela venait, obtenant alors comme réponse:

- Entendu, Madame... Nous allons téléphoner au ciel!

Malheureusement, le ciel n'a pas répondu et, pour comble de malchance, la téléphoniste de service n'a pas voulu nous mettre en communication avec la planète Mars, pour la sentimentale raison que nous sommes nés sous le signe du Verseau.

Ainsi, à Abbeville, le mystère des soucoupes volantes reste entier!

Le traitmenent ufologique du cas par la suite ne vaudra uère mieux:

Dans les années 2000, un site Web américain listant les observations d'OVNIS indiquait que le 16 septembre 1954 à Le Marais Saint Pol, France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. On a observé un objet."

La source était indiquée comme étant le catalogue informatique de Jacques Vallée.

Rapports:

[Ref. cpd1:] "LE COURRIER PICARD" NEWSPAPER:

Scan

UNE OCTOGENAIRE DU MARAIS SAINT-PAUL
a vu passer une soucoupe volante
d'un nouveau modèle

Il fallait bien - en passant - que nous en parlions, hier! Alors que nous regrettions (presque) que notre ville et son arrondissement n'avaient pas encore eu "la bonne fortune" d'enregistrer l'apparition d'une soucoupe volante, un jeune garçon boucher venait déclarer au Bureau de notre journal, qu'une Abbevilloise avait vu - de ses yeux vu - une soucoupe dans le ciel du Ponthieu, au-dessus du marais Saint-Paul.

Nous avons failli ne pas prendre la chose au sérieux!

- Allez dire au témoin oculaire de venir nous voir et de nous apporter la soucoupe, avons-nous répondu!

Mais, réflexion faite, nous nous sommes rendus à l'adresse indiquée: chez Mme Vve Bonnard, 79 ans 1/2, au Marais Saint-Paul.

Une enquête est une enquête! Voici ce que la nôtre a donné:

UNE BASSINE VOLANTE...

Dans une petite maison, dans une ruelle tout juste praticable et délimitée par des herbes hautes, nous trouvons Mme Vve Bonnard que ses rares voisins envient parce que... "elle a vu une soucoupe volante!" (L'ère des privilèges n'est point abolie...)

Les plus jeunes la blaguent bien un peu; mais elle se défend avec une ardeur qui devrait convaincre, semble-t-il les plus pessimistes.

- Qu'est-ce que c'est? nous dit-elle. Savez-vous qu'il y a des gens qui disent que je suis folle... par exemple! mais ils sont fous ces gens-là!...

Ainsi donc, Madame, cette soucoupe volante, vous l'avez vue?

- Comme je vous vois... C'était rond, de la forme d'une bassine... Allumée de partout, de bas en haut, du dessous jusqu'au dessus...

- Une soucoupe de parade, pensons-nous, aux lumières améliorées, comme les lampions d'un 14 juillet de Martien.

Mais chut. Ecoutons....

- Oui Monsieur, et la soucoupe avançait lentement, lentement, sans bruit. Pas de moteur, rien. Que c'était beau, que c'était beau.

- Et où est-elle passée, cette soucoupe?

Là, Monsieur... pas bien loin... C'était tellement beau que je ne peux pas dire. Elle est passée au-dessus du Marais Saint-Paul, à une hauteur que je ne peux pas bien situer, entre la Portelette et le Faubourg Rouvroy, en direction de la mer... Oui, je me suis même fait cette réflexion, qu'elle se dirigeait vers la mer. Je m'en souviens très bien. J'étais couchée, et je l'au vu passer majestueuse, avec des ampoules rouges et blanches... J'étais seule à la maison, mais il doit bien y en avoir d'autres qui l'ont vue.

- Pas de nouvelles en ce sens, en ce qui nous concerne...

- C'est curieux! mes enfants étaient partis en ville et ils ne l'ont pas vue non plus. S'ils avaient été là, ils auraient appelé. Mais lorsqu'ils sont rentrés, je leur ai raconté la chose et leur ai dit que j'aurais quand même vu une soucoupe volante avant de mourir...

Ce qui n'est pas - soyons sérieux - à mourir de rire!

HISTOIRE... "BASSINANTE"?

Sans jouer au Saint-Thomas, nous restons perplexes. Mais la dame à la soucoupe poursuit:

- C'était beau, très beau! Plus beau qu'un avion. C'était comme une bassine volant en l'air, toute illuminée avec une tige verticale...

- Un genre de lustre alors?

- Si vous voulez! Mais j'peux pas croie qu'il y avait quelqu'un dedans, comme on dit. Il est vrai après tout, que dans les avions, quand on ne sait pas ce que c'est, qui pourrait dire qu'il y a quelqu'un dedans?

Voilà un point de vérité absolue!

- Vous savez, poursuit notre interlocutrice, ce n'est pas des choses à blaguer. On ne raconte pas comme ça un "canard" (sic). J'en ai déjà bien vu durant les deux dernières guerres, mais je n'ai jamais vu ça...

- Vous ne pensez pas avoir été victime d'hallucinations, comme cela peut arriver à tout le monde?

La dame brandit sa canne et explose (presque):

- Je n'ai jamais eu de lubie, Monsieur! Je vois clair et j'entends bien. C'était comme je vous le dis. Et vous qui êtes journalistes, vous devez savoir comment c'est fait une soucoupe volante!

Alors là, nous avouons humblement, mais sans honte, que nous n'en avons jamais vu... mais patience!

- C'est un truc, poursuit Mme, comme jamais je n'en ai vu. Mais que c'était beau, que c'était beau.

Ca devait incontestablement être beau, car elle ne fait que le répéter....

Et vous n'aurez qu'à vous informer, nous dit-elle, alors que nous la quittons, d'où ça venait...

- Entendu, Madame... Nous allons téléphoner au ciel!

Malheureusement, le ciel n'a pas répondu et, pour comble de malchance, la téléphoniste de service n'a pas voulu nous mettre en communication avec la planète Mars, pour la sentimentale raison que nous sommes nés sous le signe du Verseau.

Ainsi, à Abbeville, le mystère des soucoupes volantes reste entier!

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 16 septembre 1954 à Le Marais Saint Pol, France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. On a observé un objet."

La source est indiquée comme "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)."

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540916 16.09.1954 Le Marais St Pol France LN

Explications:

"Le Marais St Pol" n'existe pas en France, à ma connaisance. Si ce n'est pas la station Saint-Paul dans le quartier du Marais à Paris, alors, cela peut être:

Il y a rapport d'une absence d'étrangeté, donc, probablement un méprise. LEs informations sont évidamment totalement insuffisantes et je n'ai trouvé aucune autre source pour le moment pour confirmer cette observation.

Mise à jour au 18 février 2020:

Ayant trouvé l'article de journal [cpd1] qui est d'évidence la source primaire pour cette affaire, j'ai pu éclairer certains points:

Ce n'est pas "Marais-Saint-Pol" mais "Le Marais Saint-Paul", qui est actuellement un quartir d'Abbeville dans la Somme.

La date "16 septembre 1954" donnée par [ubk1] comme provenant du catalogue Vallée ne peut être la bonne. Le cas paraôt dans le journal le 16 octobre 1954, le cas n'y est pas daté mais est de tout évidence récent.

Concernant ce qui a été vu:

S'il faut une explcation ordinaire, il n'y en a qu'une qui porrait renir la route à mon avis: une lanterne thaïlandaises.

Les journalistes, trop occupés à étaler leur fatuité, sont passés juste à côté, lorsqu'ils se demandaient si c'était une sorte de lustre pour un 14 juillet Martien...

Les lanternes thaïlandaises n'étaient pas inconnues, surtout dans le Nord de la France, et ces journalistes auraient dû le savoir.

Cette explication n'est évidamment pas à prendre comme certaine, elle est juste relativement plausible.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Le Marais-Saint-Pol, Le Marais Saint-Paul, Abbeville, Nord, Bonnard, nuit, silencieux, lampion, lumineux, tige, vertical, ampoules, rouge blanc, lent

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 16 juin 2009 Première publication.
1.1 Patrick Gross 29 janvier 2017 Addition [ubk1].
1.2 Patrick Gross 13 septembre 2019 Addition du Résumé.
1.3 Patrick Gross 18 février 2020 Addition [cpd1]. Date du cas changée de 16 septembre 1954 à mi octobre 1954. Lieu changé de Marais-Saint-Pol en Le Marais-Saint-Paul. Dans le Résumé, addition de ce qui précède "Dans les années 2000...". Dans les Explications, addition de la partie "Mise à jour au 18 février 2020."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 février 2020.