France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

7 octobre 1954, Mendionde, Pyrénées-Atlantiques:

Référence pour ce cas: 7-oct-54-Mendionde. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. so1:] "SUD-OUEST" NEWSPAPER:

Monsieur Itehova nous fait part de la mésaventure survenue à Monsieur Manès Gusurtia, demeurant à la maison Harrohandia, à Mendionde.

Monsieur Gusurtia se rendait donc à son travail, avant hier matin, lorsqu'il aperçut au fond d'une prairie un étrange objet, ayant de loin, la forme d'un champignon.

S'étant approché, il remarqua sur l'herbe non pas un, mais deux objets, de couleur rouge, ayant à peu près deux mètres de diamètre, auprès desquels se tenaient deux petits hommes de 0,80 mètres environ; ceux-ci lui firent signe d'approcher, balbutièrent quelques phrases incompréhensibles, puis, lui montrant un engin en lui faisant signe de monter dedans, ils pénétrèrent dans l'autre et s'envolèrent à la verticale sans faire de bruit.

Monsieur Gusurtia s'approcha de l'autre, vit dedans un troisième petit homme; la porte d'entrée se ferma brusquement devant lui et l'engin s'envola de la même façon que le premier, en déplaçant un léger courant d'air.

Ils s'arrêtèrent un instant au-dessus de l'Ursuya, puis disparurent à l'Est.

Ayant averti ses voisins, ceux-ci déclarèrent n'avoir rien vu, mais constatèrent que l'herbe de la prairie paraissait avoir été foulée et jaunie.

Monsieur Gusurtia est encore tout ému de ce qu'il a vu.

[Ref. dv1:] JOURNAL "EL DIARIO VASCO":

Esta vez ha sido un casero vasco, el señor Manes Guesurtia de la casa Harrohandia, quien ha estado a punto de descifrar el enigma de las extrañas aeronaves. Su sorprendente relato es, sin quitar punto ni coma, el siguiente: Anteayer jueves, cuando se dirigía a su trabajo, vio en medio de un prado, un extraño objeto que de lejos tenía forma de una seta. Al acercarse pudo comprobar que no era uno sino dos los aparatos de color rojo y de unos dos metros de diámetro y junto a ellos había dos hombrecillos no mayores de ochenta centímetros. Al ser descubierto por éstos le hicieron señas para que se acercara, balbuciendo algunos sonidos ininteligibles. Luego le mostraron uno de los aparatos gesticulando como si le invitaran a entrar en él.

Los pequeños tripulantes se metieron en el otro que, sin hacer ruido, despegó del suelo de forma vertical. El señor Guesurtia se dirigió al aparato pudiendo ver dentro de él a un tercer hombrecito pero la puerta de entrada se cerró bruscamente y el aparato se lanzó al espacio en la misma forma que el anterior. Los dos objetos se detuvieron un instante encima de Ursuya, desapareciendo luego con dirección Este.

Guesurtia puso el hecho en conocimiento de sus vecinos los que, examinando el lugar donde habían estado posadas las misteriosas máquinas, comprobaron que la hierba del prado aparecía machacada y amarillenta.

El señor Guesurtia, dice la información que acabamos de traducir, no ha salido aun de su asombro.

I.e.:

Cette fois c'est un gardien basque, Monsieur Manes Guesurtia de la maison Harrohandia, qui a été sur le point de déchiffrer l'énigme des aéronefs étranges. Son histoire surprenante est, sans en enlever ni un point ni une virgule, la suivante: avant-hier jeudi, quand il se rendait à son travail, il a vu au milieu d'un pré un inconnu objet qui de loin avait forme d'un champignon. En s'approchant, il a pu se rendre compte que ce n'était pas un, mais deux appareils de couleur rouge et de quelque deux mètres de diamètre et avec eux, il y avait deux petits hommes pas plus grand que quatre-vingt centimètres. Etant découvert par ceux-ci, ils lui ont balbutié quelques sons inintelligibles et fait des signes pour qu'il s'approche. Ils lui ont ensuite montré un des appareils en gesticulant comme s'ils l'invitaient à y entrer.

Les petits membres de l'équipage sont entré dans l'autre appareil, qui sans faire bruit, s'est élevé du sol de manière verticale. Monsieur Guesurtia a regardé vers vers l'autre appareil et a pu voir un troisième petit homme, mais la porte d'entrée a été brusquement fermée et l'appareil s'est élancé vers l'espace de la même manière que le précédent. Les deux objets se sont arrêtés un moment sur Ursuya, et ont ensuite disparu dans la direction de l'est.

Guesurtia a porté le fait à la connaissance de ses voisins, lesquels, en examinant le lieu où avaient été posées les mystérieuses machines, ont constaté que l'herbe du pré apparaissait écrasée et jaunâtre.

Monsieur Guesurtia, dit l'information que nous venons de traduire, ne s'est pas encore remis de sa stupéfaction.

[Ref. tb1:] TED BLOECHER:

(Jean-Luc Rivera est la source de ces éléments soumis par Ted Bloecher: Tranductions par Lex Mebane. Résumés par Mildred Biesele.)

Sud-Ouest, 9 octobre 1954: M. Manes Guesurtia de Mendionde (Basses-Pyrénées) était sur son chemin pour aller à son travail le matin du 7 octobre 1954, quand il a remarqué dans la distance un objet étrange qui a semblé être en forme de champignon. Marchant à travers le champ vers lui, il a vu sur l'herbe deux engins rouges d'environ 2 m de diamètre. Près d'eux se tenaient deux petits hommes d'environ 80 centimètres de haut. Les deux petits hommes ont fait des gestes vers lui, indiquant qu'il devait entrer dans un des machines. Ils sont entrés dans l'autre, et elle s'est élevée dans l'air sans bruit. Regardant par la porte ouverte de l'autre objet, M. Guesurtia a vu un troisième petit homme. Soudainement la porte a été fermée et le deuxième objet a également décollé, déplaçant un léger courant d'air. Les voisins ont dit qu'ils n'ont rien vu, mais ils ont trouvé l'herbe sur la prairie écrasée et jaune.

[Ref. bb1] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent que le récit suivant est paru dans le journal "Sud-Ouest" du 9 octobre 1954:

"Monsieur Itehova nous fait part de la mésaventure survenue à Monsieur Manès Gusurtia, demeurant à la maison Harrohandia, à Mendionde."

"Monsieur Gusurtia se rendait donc à son travail, avant hier matin, lorsqu'il aperçut au fond d'une prairie un étrange objet, ayant de loin, la forme d'un champignon."

"S'étant approché, il remarqua sur l'herbe non pas un, mais deux objets, de couleur rouge, ayant à peu près deux mètres de diamètre, auprès desquels se tenaient deux petits hommes de 0,80 mètres environ; ceux-ci lui firent signe d'approcher, balbutièrent quelques phrases incompréhensibles, puis, lui montrant un engin en lui faisant signe de monter dedans, ils pénétrèrent dans l'autre et s'envolèrent à la verticale sans faire de bruit."

"Monsieur Gusurtia s'approcha de l'autre, vit dedans un troisième petit homme; la porte d'entrée se ferma brusquement devant lui et l'engin s'envola de la même façon que le premier, en déplaçant un léger courant d'air."

"Ils s'arrêtèrent un instant au-dessus de l'Ursuya, puis disparurent à l'Est."

"Ayant averti ses voisins, ceux-ci déclarèrent n'avoir rien vu, mais constatèrent que l'herbe de la prairie paraissait avoir été foulée et jaunie."

"Monsieur Gusurtia est encore tout ému de ce qu'il a vu."

Les deux auteurs disent qu'ils ont trouvé ce récit "plausible dans le contexte ufologique", et "crédibilisé" par une trace "de surcroît".

Ils disent avoir été dans le pays et que les habitants du pays ne se souvenaient pas de l'histoire, mais que la lumière leur fut donnée à la mairie de Mendionde, où une employée a souri en lisant le récit puis éclaté de rire puisque Monsieur Gusurtia n'avait jamais habité la commune et que la maison Harrohandia n'avait jamais existée, attendu que dans le patois basque Gusurtia signifie mensonge et Harrohandia signifie grande gueule.

Les deux auteurs ajoutent que bien qu'ils se soient rendu dans le pays basque pour rien, ils se sont rattrapés de leur déception en goûtant la gastronomie de ce pays.

[Ref. fr1] MICHEL FIGUET:

07.10.1954

Mendionde

Canular, presse et B.B. p. 50 à 53

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

7 octobre. Mendionale, France, (pas d'heure connue)

"Des petits hommes et un champignon volant."

Le journal français Sud-Ouest a publié cette histoire: "M. Manes Guesurtia [sic] de Mendionale [sic] (Basses-Pyrénées) était sur son chemin pour travailler le 7 octobre 1954, quand il a remarqué à distance un objet étrange qui semblait être façonné Comme un champignon, marchant à travers le champ vers lui, il voyait sur l'herbe deux moteurs rouges d'environ 2 mètres de diamètre, en plus de deux petits hommes d'environ 80 centimètres de haut, les deux petits hommes lui indiquant qu'il devait entrer Des machines, ils entrèrent dans l'autre, et il se leva sans bruit dans l'air ... En regardant à travers la porte ouverte de l'autre objet, M. Guesurtia vit un troisième petit homme: soudain, la porte était fermée et le second objet aussi Les voisins ont dit qu'ils ne voyaient rien, mais ils ont trouvé l'herbe sur la prairie écrasée et jaune. 69.

  • 69. Sud-Ouest. 9 octobre 54.

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

L'ufologue Jean Sider note que les ufologues Barthel et Brucker ont prétendu avoir solutionné le canular de 1954 à Mendionde en Pays Basque, alors que dès le lendemain de sa publication, le canular avait déjà été dénoncé. Jean Sider émet de sérieux doutes sur leur affirmation de s'être rendus sur place alors qu'il a pu être démontré pour d'autres affaires qu'ils ne s'étaient pas rendus sur place mais avaient utilisé le téléphone.

Jean Sider ironise sur le fait que Barthel et Brucker monent toute une mise en scène pour donner à penser qu'ils ont du passer beaucoup de temps sur l'affaire. Ils se trahissent lorsqu'ils indiquent avoir procédé comme dans le cas d'Ygrande, par lettres et coup de téléphone dans ce dernier cas, et non par un voyage.

Jean Sider indique que s'ils avaient consulté la presse de l'époque, cela leur aurait épargné le soi-disant long voyage, puisque le journal Le Sud-Ouest du 10 octobre 1954, repris dans d'autres journaux comme le Républicain Lorran du 10 octobre 1954 en page 3, avaient déjà indiqué que l'affaire n'était qu'un canular.

[Ref. ar1:] ALBERT ROSALES:

131.

Lieu. Près de Mendionde Basses Pyrénées France

Date: 7 octobre 1954

Heure: matin

M Mane Cuesurtia, un Basque, allant travailler, a découvert dans une prairie deux objets rouges en forme de champignons d'environ 6 pieds de diamètre. Près d'eux se tenaient deux petits hommes de seulement 2,5 pieds de haut, qui ont fait des signes au témoin pour qu'il s'approche. Après avoir poussé quelques phrases incompréhensibles, les petits hommes ont indiqué par des signes que M Cuesurtia devrait entrer dans un des véhicules. Ils sont entrés dans l'autre, et ont volé au loin verticalement sans bruit. Le témoin a approché l'OVNI restant et à l'intérieur de lui a vu un troisième petit homme; la porte lui a été soudainement claquée au nez, et l'objet a volé comme l'autre, déplaçant un léger courant d'air. Des traces ont été trouvées; l'herbe de la prairie avait été écrasée et jaunie.

Humcat 1954-25

Source: M Itehova du journal Sud Ouest

Type: A & B

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Donald Johnson indique que le 7 octobre 1954, deux objets en forme de champignon rouges, de 6 pieds de diamètre, ont atterri le matin à Mendionde, France. Deux petits hommes, de 2.5 pieds de hauts, se tenaient près de lui, parlant une langue inconnue et gesticulant vers le témoin pour qu'il vienne plus près. Cependant, quand il l'a fait, il lui ont fermé la porte au nez, et l'OVNI a décollé droit vers le haut. L'herbe à l'emplacement a été écrasée et a tourné au jaune.

Donald Johnson indique que la source est David F. Webb et Ted Bloecher, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports, cas A1689.

[Ref. tp1:] TED PHILLIPS:

07/10/54 France, Mendionde: Manes Cuesurtia a vu deux objets rouges, en forme de champignon, dans un champ. Ils avaient 6 pieds de diamètre.

Debout près des objets il a vu deux petits êtres de 2,5 pieds de haut qui sont bientôt entrés dans un des objets et ont volé loin verticalement sans bruit. L'herbe a été écrasée en un cercle et jaunie.

[Ref. ga1:] JOURNAL "GARA":

Le journal publie un résumé du "cas Guesurtia ", indiquant qu'en octobre 1954, les journaux "Sud-Ouest" et "EL Diario Vasco" ont rapporté un cas à Mendionde, le cas "Manès Guesurtia", qui a vu une soucoupe atterrir, et divers êtres. En 1979, deux investigateurs ont essayé de confirmer ceci mais le témoin n'a jamais existé.

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 7 octobre 1954 le matin à Mendionde, France, "Deux objets en forme de champignon 6 pieds de diamète. deux petits hommes 2,5 pieds de haut se sont tenu à coté, langue inconnue, gesticulé vers le témoin pour qu'il vienne. Mais porte fermée à son visage, décollé et monté rapidement. Traces herbe jaune écrasée."

Le site ajoute: "deux objets rouges en forme de champignon, six pieds de diamètre, ont atterri ce matin à Mendionde, France. Deux petits hommes, de 2,5 pieds de haut se sont tenu à côté, parlant une langue inconnue et gesticulant pour que le témoin vienne plus près. Cependant, quand il l'a fait ils ont fermé la porte à son nez, et l'OVNI a décollé droit vers le haut. L'herbe à l'emplacement a été écrasée et a tourné au jaune."

Et: "On a observé des disques volants. Ils sont partis en volant rapidement droit vers le haut jusqu'à être perdus de vue. Traces trouvé. Un témoin masculin expérimenté sur la prairie (Guesurtia) a observé deux disques à dômes rouges, environ 10 pieds de large. Aucun bruit n'a été entendu. Deux nains de 2.5 pieds de haut ont été vus."

Et: "M Mane Cuesurtia, un Basque, allant travailler, a découvert dans une prairie deux objets rouges en forme de champignons d'environ 6 pieds de diamètre. Près d'eux se tenaient deux petits hommes de seulement 2,5 pieds de haut, qui ont fait des signes au témoin pour qu'il s'approche. Après avoir poussé quelques phrases incompréhensibles, les petits hommes ont indiqué par des signes que M Cuesurtia devrait entrer dans un des véhicules. Ils sont entrés dans l'autre, et ont volé au loin verticalement sans bruit. Le témoin a approché l'OVNI restant et à l'intérieur de lui a vu un troisième petit homme; la porte lui a été soudainement claquée au nez, et l'objet a volé comme l'autre, déplaçant un léger courant d'air. Des traces ont été trouvées; l'herbe de la prairie avait été écrasée et jaunie."

Et: "Estimation de Vallee: AN3: Anomalies avec des entités associées c.-à-d., fantômes, yetis, esprits, elfes et d'autres entités mythiques/légendaires."

Les sources sont données comme: Webb, David, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports; Rosales, Albert, Humanoid Sighting Reports Database.

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON:

7 octobre 1954, matin.

MENDIONDE (BASSES-PYRENEES : FRANCE)

Mr Manes Guesurtia était sur son chemin pour aller travailler quand il a remarqué, à distance, un objet en forme de champignon. Il traversa le champ vers lui et vit, sur le terrain, deux machines rouges d'environ 2m de diamètre. A côté d'elles se tenaient deux petits hommes d'environ 80cm de hauteur, qui lui firent signe, indiquant qu'il devrait entrer dans une des machines. Ils sont entrés dans l'autre et elle s'est s'élevée dans les airs sans un bruit. En regardant à travers la porte ouverte de l'autre objet Manes a vu un troisième petit homme. Soudain, la porte était fermée et ce deuxième objet a pris son essor, se déplaçant avec un léger courant d'air. Les voisins n'ont rien vu, mais l'herbe dans le champ a été écrasée et jaune.

Jean-Luc Rivera dans MUFON UFO Journal 130 p,16 citant Sud-Ouest 9 octobre 1954.

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Lieu: Near Mendionde Basses Pyrenees France

Date: 7 octobre 1954

Heure: matin

M. Manes Cuesurtia, un Basque, allant au travail, a découvert dans une prairie deux objets rouges en forme de champignon d'environ 6 pieds de diamètre. A côté d'eux se tenaient deux petits hommes de seulement 2,5 pieds de haut, qui ont signe au témoin d'approcher. Après avoir prononcé quelques phrases incompréhensibles, les petits hommes ont indiqué par signes à M Cuesurtia qu'il devrait entrer dans l'un des véhicules. Ils sont entrés dans l'autre, et s'envolèrent verticalement sans bruit. Le témoin a approché l'OVNI restant et a vu à l'intérieur un troisième petit homme; la porte lui a été soudainement été fermée au nez, et l'objet s'est envolé comme l'autre, déplaçant un léger courant d'air. Des traces ont été trouvées; l'herbe de la prairie a été écrasée et jaunie.

Source: M. Itehova pour le hournal Sud Quest [sic]

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*7 oct. 1954 - Deux objets en forme de champignon rouge, de six pieds de diamètre, se sont poséa ce matin à Mendionde, France. Deux petits hommes, de 2,5 mètres de haut se tenaient à côté de lui, parlant une langue inconnue et gesticulant au témoin de se rapprocher. Cependant, quand il l'a fait ils lui ont fermé la porte au nez, et l'OVNI a décollé droit vers le haut. L'herbe sur le site a été écrasé et a viré au jaune. (Source: David F. Webb and Ted Bloecher, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports, cas A1689).

[Ref. gz1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique qu'il y a eu une fausse rencontre rapprochée du troisième type à Mendionde, Pyrénées-Atlantiques, le 7 octobre 1954, le matin à une heure inconnue:

M. Gusurtia se rendait à son travail lorsqu'il a aperçu au fond d'une prairie un étrange objet de la forme d'un champignon. Il s'est approché et a remarqué sur l'herbe deux objets de couleur rouge de deux mètres de diamètre auprès desquels se tenaient deux petits êtres de 0.80 mètre environ.

Ils lui ont fait signe de s'approcher et ont prononcé des paroles incompréhensibles. Les deux êtres lui ont fait signe de monter dans l'un des engins et eux ont pénétré dans l'autre qui s'est aussitôt envolé sans bruit. Le témoin s'est approché de l'autre engin et a vu dedans un troisième petit être. La porte d'entrée de l'engin s'est alors fermée alors brusquement devant lui et l'engin a décollé aussitôt à la verticale. Le témoin a averti ses voisins qui ont constaté que l'herbe de la prairie avait été foulée et jaunie.

Julien Gonzalez indique qu'en réalité il s'agissait d'un canular journalistique révélé dès le lendemain.

Les sources pour l'explication sont données comme Sud-Ouest du 10 octobre 1954; Jean Sider, "Le dossier 1954 et l'imposture rationaliste", pages 65-66.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541007 07.10.1954 Mendionde France Morning CE III

Explications:

Canular.

Dans le dictionnaire basque-français "Vocabulaire de mots basques Bas-Navarrais", de M. Salaberry, 1856 le mot gusurtia n'existe pas plus que le mot harrohandia. Ces mots sont également absent de la base de données de la Banque de Terminologie Publique Basque Euskalterm, 2007. Mais finalement, j'ai pu trouver le terme gusurtia dans le dictionnaire www.euskomedia.org/PDFAnlt/literatura/07133214.pdf où il signifie bien "menteur".

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Mendionde, Pyrénées-Atlantiques, canular, farce, Manes Guesurtia, Itehova, occupants, atterrissage, objets, champignon, décollage, manoeuvres, language, geste, communication

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 7 décembre 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 23 décembre 2008 Première version formalisée. Addition [tb1].
1.1 Patrick Gross 14 février 2010 Addition [tp1].
1.2 Patrick Gross 14 août 2013 Addition [pr1].
1.3 Patrick Gross 7 octobre 2014 Additions [ta1], [ni1].
1.4 Patrick Gross 19 décembre 2016 Additions [lg1], [ub1].
1.5 Patrick Gross 20 février 2017 Addition [gz1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 février 2017.