France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

5 novembre 1954, Ressons-sur-Matz, Oise:

Référence pour ce cas: 1-oct-54-Ressons. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit N° 138 d'octobre 1974, Mlle Carof donnait le rLsultat de son enquête sur un cas inédit de l'année 1954.

Elle indiquait que le 5 novembre 1954, vers 4 heures du matin, Raymond Mansard, alors âgé de 23 ans, circulait à moto sur la route départementale D. 15 sous un ciel sans nuage. Il faisait très noir, la lune est couchée depuis 0:57.

Il vient de Chevincourt et se dirige vers Ressons-sur-Matz; il dépasse le lieu dit "Moulin d'Elincourt" lorsque son attention est attirée par un objet lumineux qui suit un chemin parallèle au sien. L'objet se situe à environ 100 à 150 mètres de distance et à une altitude estimée à 15 mètres. M. Mansard voit l'engin derrière les arbres du marais qui borde la petite rivière Matz. Sa forme se découpe très visiblement sur la colline qui s'élève au-delà du marais. Il se présente comme un bol renversé, légèrement évasé vers le bas avec un fond plat. Il vole trop au ras des arbres pour que le témoin distingue le dessous. Son contour est net. Il est couleur de flamme, jaune orange, mais n'éclaire pas l'environnement. Il semble tourner sur lui-même dans le sens des aiguilles d'une montre. Son diamètre est estimé à 4 mètres et sa hauteur à 2,5 à 3 mètres.

Le témoin n'entend aucun bruit en dehors de celui de sa moto qui roule à environ 60 km/h; il fait varier sa vitesse de 40 km/h à 110 km/h, mais malgré cette manoeuvre l'engin reste à sa hauteur en suivant le Matz. Il parcourt environ 2.5 km et atteint alors Margny-sur-Matz, où l'objet est occulté par les maisons. Il sort du village de Margny et regarde à nouveau sur sa gauche mais ne voit plus rien.

L'observation aura duré 2 minutes environ.

Il n'y avait eu aucun effet sur le fonctionnement du moteur et de l'éclairage de sa moto.

M. Mansard a été très impressionné et a réveillé sa famille pour conter son aventure à ses parents.

Rapports:

[Ref. ca1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

ENQUETE DE Mlle CAROF

Le 5 novembre 1954, vers 4:00 du matin, M. Raymond Mansard, alors âgé de 23 ans, circulait à moto sur la route départementale D. 15; le ciel est sans nuage, il fait très noir, la lune qui sera nouvelle le 7 novembre est couchée (coucher à 0:57).

Il vient de Chevincourt et se dirige vers Ressons-sur-Matz; il dépasse le lieu dit "Moulin d'Elincourt" lorsque son attention est attirée par un objet lumineux qui suit un chemin parallèle au sien. L'objet se situe à environ 100 à 150 m de distance et à une altitude estimée à 15 m. M. Mansard voit l'engin derrière les arbres du marais qui borde la petite rivière Matz. Sa forme se découpe très visiblement sur la colline qui s'élève au-delà du marais. Il se présente comme un bol renversé, légèrement évasé vers le bas avec un fond plat. Il vole trop au ras des arbres pour que le témoin distingue le dessous. Son contour est net. Il est couleur de flamme, jaune orange, mais n'éclaire pas l'environnement. Il semble tourner sur lui-même dans le sens des aiguilles d'une montre. Son diamètre est estimé à 4 m et sa hauteur 2,5 à 3 m.

Le témoin n'entend aucun bruit en dehors de celui de sa moto qui roule à environ 60 km/h; il fait varier sa vitesse de 40 km/h à 110 km/h.

Malgré cette manoeuvre l'engin reste à sa hauteur en suivant le Matz. Il parcourt environ 2.500 m et atteint alors Margny-sur-Matz. L'objet est occulté par les maisons. L'observation aura duré 2 minutes environ. Il sort du village de Margny et regarde à nouveau sur sa gauche mais ne voit plus rien.

M. Mansard est très impressionné et réveille sa famille pour conter son aventure à ses parents.

Il est à noter qu'au cours de l'observation il ne s'est manifesté aucune action sur le fonctionnement du moteur et de l'éclairage de la moto.

M. Mansard signale également qu'une observation analogue a été faite par un de ses amis.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 5 novembre 1954, à 4 heures, à Ressons-sur-Matz, a été vu un objet "en forme de bol renversé, légèrement évasé vers le bas, avec un fond plat."

Les sources sont données commme "L.D.L.N., n° 138 p. 15."

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4363: 1954/11/05 04:00 2 2:43:00 E 49:33:00 N 3333 WEU FRN OIS 6:6

RESSONS-sur-MATZ,FR:SILCX 4M BELL-SCR FOLOS ROUTE >NW twrd VILLE:/LDLNN°138

RefN° 30 FIGEUT[sic]&RUCHON: OVNI: Le 1er Dossier Page No. 210 : VILLE &VILLE

Explications:

Ces événements ressemblent tellement à une mauvaise interprétation de la Lune que j'ai pensé qu'il serait utile de vérifier si Mme Carof avait vraiment raison en ce qui concerne la Lune qui serait couchée à ce moment.

Date: 5 novembre 1954.

Heure: vers 4:00 du matin.

Lieu: Sur la Route Départementale 15 allant de Chevincourt à Ressons-sur-Matz après le lieu-dit "Moulin d'Elincourt" et allant jusqu'à Margny-sur-Matz.

Le cercle bleu entoure les marais au Sud du Moulin d'Elincourt, la ligne bleue indique la rivière Matz.

Les coordonnées du Moulin d'Elincourt sont 49° 30' 51'' Nord, 2° 49' 24'' Est.

Mlle Carof avait raison au sujet de la Lune: elle est à l'azimut 290° 56' (Ouest-Nord-Ouest) mais à 28° 43 sous l'horizon, non visible. Son coucher était à 00:53 et son lever sera à 14:38.

J'ai envisagé que le jour soit bien le "5" - une telle précision semblerait indiquer que le jour a bien été noté, mais le mois pourrait être erroné. Mais la Lune n'est pas non plus visible là le 5 septembre, ni le 5 octobre, ni le 5 décembre. On peut évidemment décider que la date serait totalement fausse et que la vraie date serait à un moment où la Lune expliquerait l'observation; ce serait une décision ad hoc.

Il est évident que Mlle Carof a pensé à la Lune, c'est pourquoi elle a entrepris la vérification. Pour moi, le récit de l'observation est vraiment suggestif de la Lune rousse basse (couleur) avec un nuage cachant sa partie inférieure, d'où la forme "soucoupe" ou "casque anglais", le trajet apparent "parallèle" à celui de la moto, et le changement de vitesse de déplacement apparent correspondant au changement de vitesse de la moto. Je parierai quasiment sur une erreur de date par le témoin, donc.

A la sortie de Margny, le témoin toujours sur la D15 ne voit plus le phénomène; mais je note qu'il y a alors sur sa gauche une colline lointaine qui a pu le masquer:

La rotation apparente de l'objet peut être expliquée par de petits nuages épars ou bancs de brouillard qui passeraientnt entre la Lune et le témoin.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Ressons-sur-Matz, Chevincourt, Moulin d'Elincourt, Margny-sur-Matz, Matz, Oise, Raymond Mansard, moto, route, marais, orange, jaune, unique, lumineux

Sources:

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 3 décembre 2018 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 décembre 2018.