France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

3 octobre 1954, dans le ciel:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-ciel. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Lors d'une émission de l'ORTF (la télévision nationale française de l'époque) sur les soucoupes volantes diffusée le 14 février 1965, on voit l'ufologue pionnier Aimé Michel présenter une astrophotographie prise le 3 octobre 1954 au moyen d'un analyseur de trajectoire.

Aimé Michel explique ce que l'on voit, qui serait un objet qui était passé en ligne droite sur la portion de ciel couverte par l'appareil, un "objet suspect", non identifié, d'après l'astronome qui l'a ainsi détecté, nous disait Michel.

Rapports:

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Le 14 février 1965, l'ORTF diffuse un reportage titré "Les soucoupes volantes", avec l'ufologue français Aimé Michel. Le reportage n'est pas de la "pure propagande soucoupistes", on y entend des avis convaincus et des avis "sceptiques".

Au cours du reportage, Aimé Michel montre deux cas de photographies astronomiques prise avec un analyseur de trajectoire. Il explique que l'analyseur de trajectoire prend deux photos, celle du haut pris en "chambre fixe", celle du bas prise en "chambre tournante". Michel en montre deux, et explique ce dont il s'agit, l'une d'un passage d'avion, l'autre d'un passage de météore.

Il explique que le pointillé de la trajectoire de ces objets ne vient pas des phénomènes avion et météore eux-mêmes, mais du fait que la chambre est obturée toutes les 10ème de secondes (ce qui permet de connaître la vitesse angulaire des objets mobiles).

Aimé Michel montre ensuite une photographie double de même provenance, que l'astronome qui les a prises le 3 octobre 1954 qualifiées par l'astronome "d'objet suspect."

Il raconte:

"Mais voici quelque chose de plus curieux."

"Il s'agit d'une double photo qui a été prise précisément en... euh... 1954, [la caméra zoom sur la partie d'image donnant la date précise du 3 octobre 1954] durant cette grande vague, et cet objet qualifié par l'astronome qui a pris la photo d'objet suspect, n'est-ce pas, non identifié."

"Dans cette double photo, on voit dans la chambre fixe et dans la chambre tournante, on voit une série de pointillés se déplaçant à une vitesse relativement restreinte et dans, d'une façon rigoureusement rectiligne, et l'objet apparait à un bout de la photo et disparait à l'autre bout de la photo, il a donc il se poursuit au-delà de la limite de, de la photo, et par conséquent il s'est déplacé sur un arc de cercle assez vaste dans le ciel."

"Et bien celui-là est assez inexplicable car il se déplace plus vite apparemment qu'un avion, moins vite qu'une météorite et en ligne droite, il s'agit d'un objet suspect, un objet qui par conséquent invite à l'attention et invite à l'investigation."

Pendant qu'Aimé Michel s'exprime, la caméra de TV montre des images de ladite astrophotographie. Tout d'abord un zoom dans le coin de ladite photo, montrant clairement la date du 3 octobre 1954, et peut-être l'heure, mais cette partie qui pourrait montrer l'heure est illisible. Il n'y a aucune indication de lieu, de provenance.

Nous avons ensuite une vue large, mais l'objet suspect ne s'y laisse pas distinguer (la très basse définition des enregistrements TV de l'époque l'explique aisément):

On voit bien sur les images les traces des étoiles, rectiligne ou cycloïde selon qu'elle proviennent de la chambre tournante ou de la chambre fixe.

La caméra effectue un panoramique sur la photo; on voit qu'effectivement la trajectoire pointillée passe d'un bout à l'autre de la photo.

Un plan sur la partie basse de la double photo est montré:

Explications:

"Objet suspect" est bien le terme que les astronomes utilisaient dans le bulletin de la Société Astronomique de France, où l'on n'écrit ni "OVNI" ni "soucoupe volante". L'objet ne peut en principe pas être un satellite artificiel de provenance terrestre, il n'y en avait eu aucun avant "Spoutnik 1" le 4 octobre 1957.

Je ne suis malheureusement pas "qualifié" pour analyser les images provenant d'un analyseur de trajectoire de 1954.

Je peux tout de même regretter qu'un document de nature scientifique, de nature à intéresser des scientifiques, ait connu le sort un peu triste que lui réserve la diffusion TV. En effet, il s'agissait de donner les indications quantitatives relatives à cette détection. telle que la portion de ciel couverte, la vitesse de déplacement exacte (on nous dit, plus vite qu'un avion, moins vite qu'une "météorite" (un météore, la météorite étant un reste de météore tombé au sol). Si j'avais eu la vitesse de déplacement de la pellicule et l'original de l'enregistrement, j'aurais pu calculer cette vitesse apparente, mais ces données, je ne les ai pas. Je ne suis même pas en mesure de dire si cela pouvait avoir été une planète ou non, je dois en rester sur l'avis de l'astronome donné par Aimé Michel.

Je puis donc juste conclure que raisonnablement, ceci semble être un cas de détection d'un objet non identifié dans le ciel, non identifié pour l'astronome qui l'a pris selon Aimé Michel. Un cas intéressant, mais mal documenté. Quelle dommage!

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Ciel, astronome, mesure, photo, astrophotographie, analyseur de trajectoire

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 24 janvier 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 janvier 2020.