France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

23 Septembre 1954, Le Jou, Cher:

Référence pour ce cas: 23-sep-54-Jou. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. vm1:] JOURNAL "VAR-MATIN REPUBLIQUE:"

De plus en plus fort!

Près de Bourges: un objet lumineux suit une voiture

Bourges, 27 septembre. -- M. Robert Patient, 35 ans, inspecteur adjoint des PTT, demeurant à Bourges, qui, jeudi soir se rendait en voiture à Vasselay, en compagnie de sa femme et de ses enfants, âgés de 10 et 11 ans, déclare avoir aperçu, cette nuit là, au hameau de Jou, au nord de Bourges, un objet singulier d'un brillant extrême, semblant descendre dans un champ. Au point semblant d'atterrissage présumé, un reflet rougeoyant apparut. Un filament incandescent d'une longueur de 50 mètres environ, se trouvait au centre de l'objet, hémisphérique, dont le diamètre approchait une quinzaine de mètres.

Pendant 20 à 30 secondes, ce fut l'obscurité. Soudain, il y eut une nouvelle lueur au-dessus de l'horizon. M. Patient, qui avait arrêté sa voiture, repartit suivi silencieusement pendant quelques centaines de mètres par l'objet qui disparut ensuite. D'autres témoins de Bourges, de St Dolchand et de Vierzon affirment avoir aperçu, à des heures concordantes, un objet lumineux.

[Ref. qh1:] JOURNAL "LE QUOTIDIEN DE LA HAUTE LOIRE:"

A LA FRONTIERE HISPANO-PORTUGAISE LES MARTIENS ONT CUELLI DES HERBES ET RAMASSE DES CAILLOUX

Des visiteurs d'un autre monde ont atterri le vendredi 24 septembre, à 10h du matin en un point situé dans les monts de la Gardunha, à la frontière hispano-portugaise: C'est ce qu'a rapporté au journal Diaro de Lisboa un paysan portugais qui, avec trois autres de ses camarades, travaillait dans la région. Une sphère apparut dans le ciel, à l'est, déclare le témoin. Elle volait à une vitesse vertigineuse et lançait des éclairs multicolores. Elle atterrit sans bruit à 200 mètres de nous et deux silhouettes hautes de 2,50 mètres environ en descendirent. On eut dit des hommes d'aluminium. Ces visiteurs cueillirent d'abord des herbes et ramassèrent des cailloux qu'ils déposèrent dans une boite d'un éclat aveuglant. Puis, nous apercevant, ils vinrent à nous et émirent quelques sons. Devant notre incompréhension, ils nous invitèrent par des gestes à monter dans leur engin. Sur notre refus, ils remontèrent dans la machine qui décolla à la verticale et disparut vers le sud aussi vite qu'elle était arrivée. Le témoin a précisé que seuls les "pôles" de la sphère tournaient et que la partie équatoriale était transparente et laissait voir à l'intérieur des ombres mouvantes.

[Il sera découvert dès le lendemain que l'affaire ci-dessus était un canular. Ce journal en informera ses lecteurs. Dossier ici]

LES SOUCOUPES S'INTERESSENT DESORMAIS AUX AUTOMOBILES

M. Robert Patient, 35 ans inspecteur adjoint des P.T.T., demeurant à Bourges, qui, jeudi soir, se rendait en voiture à Fasselay, en compagnie de sa femme et de ses enfants de onze et dix ans, déclare avoir aperçu cette nuit là, au hameau de Jou, au nord de Bourges, un objet extrêmement brillant, semblant descendre dans un champ. Au point d'atterrissage présumé, un reflet rougeoyant apparu. Un filament incandescent d'une longueur de cinquante mètres environ se trouvait au centre de l'objet, hémisphérique dont le diamètre approchait d'une quinzaine de mètres. Pendant vingt à trente secondes, ce fut l'obscurité. Soudain, il n'y eut une nouvelle lueur au-dessus de l'horizon. M. Patient, qui avait arrêté sa voiture, repartit, suivi silencieusement pendant quelques centaines de mètres par l'objet qui disparut ensuite. D'autres témoins de Bourges, de Saint-Dolchard et de Vierzon affirment avoir aperçu à des heures concordantes, un objet lumineux.

Ci-dessous, un fragment abîmé de l'article complet ci-dessus.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

L'écrivain de science fiction et pionnier de l'ufologie en France Jimmy Guieu rapporte que le 22 septembre 1954, dans le courant de la nuit, un adjoint des P.T.T. nommé Robert P., se rendait à Vasselay, en voiture, en compagnie de sa femme et de ses enfants.

Au hameau de Jou, qui se trouve au nord de la ville de Bourges, il a aperçu "un étrange appareil excessivement brillant" semblant descendre vers un champ.

A l'endroit présumé où cet engin aurait atterri, un rougeoiement est apparu.

Peu à peu, les témoins ont vu apparaître la forme d'un engin hémisphérique d'une quinzaine de mètres de diamètre, avec une sorte de filament incandescent d'une longueur de 50 mètres qui s'étirait au-dessus d'une coupole sur l'engin.

L'engin, que Jimmy Guieu désigne comme astronef, a brusquement cessé d'irradier la lueur rouge, et l'obscurité régna pendant 20 à 30 secondes. Après quoi, soudain, l'engin est redevenu lumineux. M. Robert P, avait arrêta sa voiture, et la remit alors en marche. Il fut alors suivi sur une centaine de mètres par l'engin qui venait de décoller. L'engin s'éloigna ensuite en prenant de l'altitude.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel rapporte que le 23 septembre 1954, à 21:00 près de Bourges, Robert Patient, inspecteur des postes, sa femme et ses deux enfants, demeurant 32, rue Diderot, à Bourges, étaient en voiture par la route départementale 58 pour se rendre à Vasselay, à 7 kilomètres au nord de Bourges.

Ils roulaient depuis quelques minutes lorsque Mme Patient a fait remarquer qu'il y avait de bizarres lueurs semblables à des éclairs de magnésium dans le ciel, dont la source n'était pas apparente. Mais ils n'y ont pas attaché d'importance.

Ils avaient déjà oublié l'incident lorsqu'ils ont soudainement vu apparaître vers le nord un objet extrêmement brillant qui évoluait en face d'eux, au-dessus du hameau du Jou, à 5 kilomètres au nord de Bourges. Robert Patient a rapporté:

"En raison même de la vive lumière qu'il dégageait, il nous fut impossible d'en définir la forme et la grosseur. Il se déplaçait par à-coups, s'éteignait parfois en un point pour se rallumer un peu à côté deux ou trois secondes après."

"Tout à coup, il piqua vers le sol et disparut à nos yeux comme s'il avait atterri, et aussitôt, du point d'atterrissage présumé, une vaste luminosité rougeoyante et hémisphérique s'éleva, couvrant au sol une surface dont je suis tenté d'évaluer le diamètre à une quinzaine de mètres, pour autant que mon appréciation subjective de la distance pût être correcte. Du milieu de cet hémisphère lumineux jaillit vers le ciel un filament incandescent long peut-être, sous la même réserve, d'une cinquantaine de mètres. Le spectacle dura vingt à trente secondes, puis tout s'éteignit. Un instant plus tard, la boule aperçue tout d'abord se ralluma, et nous pûmes voir qu'elle avait repris l'air, car elle était au-dessus de l'horizon."

"Nous étions arrêtés sur le bord de la route depuis le commencement du phénomène. La nuit était sombre, sans lune, avec un ciel à demi couvert, et un plafond assez bas. Quand il était allumé, l'objet répandait plus de lumière que la lune, éclairant la campagne et le plafond des nuages. Il était toujours au-dessus du Jou, ayant repris sa première position et son premier manège, et nous le regardions depuis quelques minutes après son "atterrissage", lorsque nous eûmes soudain l'impression qu'il se rapprochait de nous à toute allure. Nous le vîmes en effet grossir très rapidement, cependant que sa luminosité augmentait et que les ombres projetées au sol se déplaçaient et devenaient divergentes. J'avoue que nous n'étions pas très rassurés. Alors qu'il se trouvait à peut-être deux cents mètres, nous remontâmes précipitamment dans la voiture et je démarrai sans plus attendre vers le hameau voisin de Fonland, où nous avons des parents. Tandis que nous roulions, ma femme put l'apercevoir à travers les arbres de la forêt de Villaines: il semblait nous suivre, et cela dura plusieurs centaines de mètres. Lorsque nous arrivâmes à Fonland, il était encore visible. Mais, en une minute, il s'effaça et nous ne vîmes plus rien. Il était environ 21:20."

Arrivés très émus chez leurs parents de Fonland, ils racontent ce qu'ils ont vu.

Quand la famille Patient a repris la route vers 22:00, ils ont roulé cette fois sur la nationale 144, et alors qu'ils commentaient encore avec animation ce qu'ils avaient déjà vu, ils sont repassé à proximité du Jou, et alors qu'ils regardaient le ciel à l'endroit où ils avaient vu les choses une heure avant, un autre objet a soudainement surgit et a traversé le lointain en quelques secondes parallèlement à l'horizon.

Ils ont pensé que c'était un autre objet car il avait cette fois une forme plate et allongée, et la couleur rougeoyante n'avait plus rien d'éblouissant.

Aimé Michel indique qu'il a choisi de présenter le rapport de la famille Patient parce que c'est le plus complet pour cette observation; mais des cheminots d'Asnières entre le Jou et Bourges, un employée des postes, et d'autres témoins de Bourges et de Saint-Doulchard, un kilomètre au nord de Bourges ont aussi vu de vives lueurs mouvantes du côté du Jou.

Parmi tous ces témoins, les plus rapprochés du phénomène furent les Patient, mais les autres ont confirmé que dans la région où ceux-ci roulaient et au moment où ils le rapportent, de bizarres luminosités semblaient jaillir du sol ou d'un point situé trop bas pour être aperçu directement, ce qui peut être dû à la présence de la forêt de Villaines.

[Ref. mc1:] MICHEL CARROUGES:

Michel Carrouges, faisant quelques tris dans les observations française de 1954, note que cette observation a été faite avec une distance témoin-objet de plus de 200 mètres.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

134 -002.40390 47.13660 23 09 1954 22 1 LE JOU P.BOURGES F 0014 C 105

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 23 septembre 1954 près d'en endroit nommé Le Jou au nord de Bourges, la famille Patient voit un objet brillant émettant une lumière semblable à celle du magnésium. Quand il est sur le sol, il émet une lueur rouge et un étroit rayon de lumière. Un moment plus tard, il s'envole de nouveau, redevient brillant, se dirige vers les témoins et suit leur voiture jusqu'à ce qu'ils atteignent le village de Fontland.

Bowen note que des observations indépendantes ont été faites par la police de Plombières et par plusieurs autres personnes. L'objet vola de façon erratique pendant une heure.

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée mentionne ici également l'observation à Plombière, mais en indiquant une durée de une heure qui ne correspond pas aux dix minutes notées par Aimé Michel. Voir Plombière pour ce même jour.

151

23 Septembre 1954, 21h00, Le Jou (France)

La famille Patient a été témoin d'un atterrissage d'un objet brillant, émettant une lumière comparable à celle du magnésium, un feu rouge et un étroit rayon lumineux. Il décolla de nouveau un moment plus tard et suivit leur voiture jusqu'à ce qu'ils atteignent Fontland. A Plombières, des policiers et plusieurs témoins isolés observèrent alors l'objet qui survola les environs d'une manière erratique pendant une heure. (Le Figaro 27 sept. 1954; Paris-Presse, La Croix, 28 sept. 1954) (13; M 69).

[Ref. gl1] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs indiquent qu'à Jou, près de Bourges, le 23 septembre 1954, à 21 heures, selon des coupures de presse et leurs dossiers personnels, Robert Patient, 35 ans, inspecteur adjoint des P.T.T., demeurant à Bourges, était allé passer la soirée, avec sa femme et leurs jeunes enfants, chez ses parents, à Vasselay. La famille venait de quitter ce village pour se rendre à Fonland, où elle a d'autres parents. A ce moment, un objet extrêmement brillant apparaît dans le ciel, au-dessus du hameau de Jou. Les auteurs rapportent le récit de Robert Patient:

"En raison même de la vive lumière qu'il dégageait, il nous fut impossible d'en définir la forme et la grosseur. A coup sûr, ce n'était pas une grosse étoile. L'objet se déplaçait en vacillant légèrement, s'éteignait brusquement pour se rallumer un peu plus loin. Tout à coup, l'engin descendit vers la terre et disparut à nos yeux, comme s'il avait atterri. Au même moment, du point d'atterrissage présumé, apparut un reflet rougeoyant hémisphérique, de couleur orange, pouvant avoir un diamètre de 15 mètres environ, autant qu'il soit possible d'en juger en raison de la distance. Au milieu s'élevait, haut dans le ciel, un filament incandescent long d'une cinquantaine de mètres. Au bout de 20 à 30 secondes, tout disparut. Presque aussitôt, la boule lumineuse se rallumait au-dessus de l'horizon. En aucun cas, ce ne pouvait être un phénomène atmosphérique."

"La nuit était sombre, sans Lune, avec un ciel à demi couvert, et des nuages assez bas. Or, lorsqu'il était allumé, l'engin donnait une clarté beaucoup plus vive que celle de la lune. Il va sans dire que cette apparition produisit sur nous un certain choc émotionnel, qui peut nous avoir fait commettre des erreurs d'appréciation quant à la distance et à l'intensité lumineuse."

"J'avais arrêté notre voiture à l'entrée du petit chemin qui conduit à Fonland. Peu après avoir repris de l'altitude l'engin fonça sur nous. Il grossit rapidement, tandis que la lumière projetée sur le sol se rapprochait à vive allure. Nous avons pris peur. Alors qu'il se trouvait à environ 200 mètres de nous, j'ai embrayé sans plus attendre et j'ai démarré en direction de Fonland. Ma femme vit, un instant, à travers les arbres de la forêt de Villaines, l'engin qui nous suivait, parallèlement à la route. Lorsque nous arrivâmes à Fonland, l'engin lumineux était encore là, bien qu'un peu plus distant. Il s'effaça une minute après, pour ne plus reparaître."

"Notre aventure ne s'est pourtant pas arrêtée là. Ayant repris la route de Saint-Eloi à Bourges, et étant parvenu à la hauteur de l'étang des Racines, nous avons aperçu un autre engin. Il se trouvait sensiblement plus loin; peut-être à 4 ou 5 kilomètres, toujours dans la direction de Jou. C'était cette fois, une sorte de fuseau de teinte orangée, non éblouissant comme le premier. Nous avons pu suivre sa trajectoire pendant quelques secondes, avant sa disparition totale. Tout ceci s'est passé sans que nous ayons entendu le moindre bruit."

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs donnent le résumé suivant du cas à Vasselay le 23 septembre 1954 à 21:00:

La famille Patient roule vers le hameau de "Fonland" voir de la famille. De brusques lueurs apparaissent dans le ciel. Puis ils observent un objet extrêmement brillant qui évolue au-dessus du hameau. Il se déplace en vacillant légèrement, s'éteint, se rallume brusquement. Soudain ce dernier descend vers le sol et disparaît aux yeux des témoins comme s'il avait atterri. Juste à ce moment apparaît un reflet rougeoyant hémisphérique d'un diamètre de 15 mètres environ sous lequel partent des fils incandescents. L'observation se déroule pendant vingt à trente seconde, puis tout disparaît. Aussitôt la boule lumineuse se rallume au-dessus de l'horizon. Elle semble suivre la famille puis après la forêt de Villaine disparait définitivement. Au retour près de l'étang de Racines (donc sur la commune voisine de Saint Doulchard) la famille aperçoit un fuseau de teinte orangée non éblouissant. Ils suivent des yeux sa trajectoire jusqu'à disparition complète. Pour l'ensemble des observations aucun bruit n'a été entendu.

Ailleurs, les deux auteurs indiquent qu'à Saint-Doulchard dans le Cher, le 23 septembre 1954 à 21:00 heures, il y eut une observation d'un objet lumineux, sans autres précisions.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 23 septembre, en France, à Le Jou au nord de Bourges, "Vers 21 h 00, Robert Patient, en compagnie de son épouse et de ses enfants vit un étrange appareil brillant descendre vers un champ. Au point d'atterrissage présumé apparut un rougeoiement. Progressivement les témoins virent prendre forme un engin hémisphérique d'une quinzaine de m. de diamètre. Une espèce de filament incandescent d'une longueur de 50 m s'étirait au-dessus de la coupole. Brusquement l'objet cessa d'irradier cette lueur rouge et pendant 20 à 30 secondes se fut l'obscurité. Aussi soudainement il se ralluma et décolla. Robert Patient qui avait arrêté la voiture, remit en marche et fut suivi sur une centaine de mètres par cet engin."

La source est notée: "Jimmy GUIEU: 'Black-out sur les S.V.' - Fleuve Noir 1956 - p. 145, 146".

Une autre version est donnée: "La famille Patient a été témoin de l'atterrissage d'un objet brillant, émettant une lumière comparable à celle du magnésium, un feu rouge et un étroit rayon lumineux. Il décolla de nouveau un moment plus tard et suivit leur voiture jusqu'à ce qu'ils atteignent Fontland. A Plombières des policiers et plusieurs témoins isolés observèrent alors l'objet qui survola les environs d'une manière erratique pendant une heure".

Les sources sont données comme "Le Figaro, 27 Septembre 1954; Paris-Presse, La Croix, 28 Septembre 1954" avec un remerciement à Wim van Utrecht.

[Ref. em1:] ERIC MAILLOT:

Eric Maillot, recherchant des cas de "rayons verts" de la vague française de 1954, indique que [...] "Vallée parle d'une lueur _orange_ dans 'Chroniques des apparitions ET' p.282 ! Note ce détail "magnésium" se retrouve dans un cas du Nord encore à Feyzin le 15/09/1954 et dans celle d 23/09/1954 entre le Jou et Fontland (famille Patient) qui parle d''éclairs de magnésium'. On peut y voir une influence des lectures des témoins dans la presse."

[Ref. jn1:] JAMES NEFF:

James Neff indique que le 23 septembre 1954, à Le Jou, France, la famille Patient était témoin de l'atterrissage "d'un objet lumineux dégageant une umière comme de magnésium, une lueur rouge, et un faisceau de lumière étroit. Il a décollé à nouveau un moment plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils aient atteint Fontland. Les policiers dans Plombieres et plusieurs témoins indépendants ont observé l'objet pendant qu'il volait de manière désordonnée au-dessus du secteur pendant 60 min."

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Ce jour là

23 septembre

[...]

1954 - A 21:00 à Le Jou, en France, la famille Patient a été témoin de l'atterrissage d'un objet lumineux qui a dégagé une lumière de type magnésium, une lueur rouge, et un faisceau de lumière étroit. Elle a de nouveau décollé un moment plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils aient atteint Fontland. Les policiers de Plombieres et plusieurs autres témoins indépendants ont observé l'objet pendant qu'il volait de façon erratique au-dessus du secteur pendant 60 minutes. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 69; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 210).

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Septembre 1954

Jeu 23

21:00 Près d'un endroit nommé Le Jou, au nord de Bourges, la famille Patient voit un objet brillant émettant une lumière semblable à celle du magnésium. Quand il est sur le sol, il émet une lueur rouge et un étroit rayon de lumière. Un moment plus tard, il s'envole de nouveau, redevient brillant, se dirige vers les témoins et suit leur voiture jusqu'à ce qu'ils atteignent le village de Fontland. Des observations indépendantes sont faites par la police de Plombières et par plusieurs autres personnes. L'objet vole de façon erratique pendant 1 h.

Les sources sont notées comme Le Figaro, 27 septembre 1954; Paris-Presse; La Croix, 28 septembre 1954; Vallée, J., cas n° 15, "Rapport sur l'analyse de 200 observations documentées faites en 1954".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le Cher à Vasselay le 23 septembre 1954 "Une famille roule vers le hameau de "fonland" voir de la famille. De brusques lueurs apparaissent dans le ciel, Puis ils observent un objet extrèmement brillant qui évolue au-dessus du hameau. Il se déplace en vacillant légèrement, s'éteind, se rallume brusquement. Soudain ce dernier descend vers le sol et disparait aux yeux des témoins comme s'il avait atterri. Juste à ce moment apparaît un reflet rougeoyant hémisphérique d'un diamètre de 15 mètres environ sous lequel partent des fils incandescents. L'observation se déroule pendant vingt à trente seconde, puis tout disparaît. Aussitôt la boule lumineuse se rallume au-dessus de l'horizon. Elle semble suivre la famille puis après la forêt de Villaine disparait définitivement. Au retour près de l'étang de Racines (donc sur la commune voisine de Saint Doulchard) la famille Aperçoit un fuseau de teinte orangée non éblouissant . Ils suivent des yeux sa trajectoire jusqu'à disparition complète. Pour l'ensemble des observations aucun bruit n'a été entendu."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 22 septembre 1954, de nuit à Bourges, France "On a aperçu un objet qui a eu un aspect et une performance au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus. Un objet a été observé par un témoin masculin pendant 30 secondes (Robert)."

La source est indiquée comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 23 septembre 1954 à 21:00 in Le Jou, France, La famille Patient était témoin de l'atterrissage d'un objet lumineux dégageant une lumière comme le magnésium, une lueur rouge, et un faisceau de lumière étroit. Explication: Ré-entrée."

Et: "A 21:00 à Le Jou, France la famille Patient était témoin de l'atterrissage d'un objet lumineux qui a dégagé une lumière comme celle du magnésium, une lueur rouge, et un faisceau de lumière étroit. Il a décollé de nouveau un moment plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils aient atteint Fontland. Les policiers à Plombieres et plusieurs autres témoins indépendants ont observé l'objet pendant qu'il volait de manière désordonnée au-dessus du secteur pendant 60 minutes."

Et: "La famille Patient était témoin de l'atterrissage d'un objet lumineux qui a dégagé une lumière comme celle du magnésium, une lueur rouge, et un faisceau de lumière étroit. Il a décollé de nouveau un moment plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils aient atteint Fontland. Les policiers à Plombieres et plusieurs autres témoins indépendants ont observé l'objet pendant qu'il volait de manière désordonnée au-dessus du secteur pendant 60 minutes."

Et: "On a observé un objet d'une voiture. Témoins indépendants multiples."

Et: "Un objet en forme de delta rouge, d'environ 20 pieds de large, a été observé par quatre témoins à une ferme pendant plus de 60 minutes (Patient)."

La source est indiquée comme Vallee Magonia Database.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*23 sep. 1954 - A 21:00 à Le Jou, France la famille Patient a été témoin de l'atterrissage d'un objet brillant qui produisait une lumière comme celle du magnésium, une lueur rouge, et un étroit rayon de lumière. Il a décollé de nouveau un instant plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils rejoignent Fontland. Des policiers à Plombieres et plusieurs autres témoins indépendant ont observé l'objet tandis qu'il volait de manière erratique au-dessus de la zone pendant 60 minutes. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 69; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 210).

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT"

Date: 23 septembre 1954

Lieu: Le Jou France

Heure: 2100

Résumé: La famille Patient a été témoin de l'atterrissage d'un objet lumineux dégageant une lumière comme le magnésium, une lueur rouge, et un faisceau étroit de lumière. Il a décollé de nouveau quelques instants plus tard et a suivi leur voiture jusqu'à ce qu'ils atteignent Fontland. Des policiers à Plombières et plusieurs témoins indépendants ont observé l'objet pendant qu'il volait de façon erratique sur la zone pendant 60 min.

Source: Magonia 151

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 8 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540923 23.09.1954 Vasselay France 21.00 CE II
19540923 23.09.1954 Le Jou France 21.00 CE II
19540923 23.09.1954 Jou France 21.00 CE I
19540923 23.09.1954 Jou France 22.00 CE I
19540923 23.09.1954 Jou France 21.00
19540923 23.09.1954 Jou France 22.00 NL
19540923 23.09.1954 Jou France 22.00
19540923 23.09.1954 Le Jou France 21.00 CE II
19540923 23.09.1954 Fontland France 21.00

Notes:

Vallée mélange plusieurs observations en une seule. Pour Plombière, voir le dossier approprié pour ce même jour, noter que d'autres sources indiquent que 'observation à Plombière a duré 10 minutes et non pas une heure.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Jou, Cher, Robert Patient, Bourges, Vasselay, brillant, atterrissage, hémisphérique, voiture, Saint-Dolchard, Vierzon, Fontland, Plombières, famille, policiers, multiples

Sources:

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 6 avril 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 28 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [jn1], [em1], [jb1], [lc1], [ud2].
1.1 Patrick Gross 17 juin 2010 Addition [jv5].
1.2 Patrick Gross 15 novembre 2014 Additions [ni1], [ta1].
1.3 Patrick Gross 22 novembre 2016 Addition [ub1].
1.4 Patrick Gross 31 janvier 2017 Addition [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 31 janvier 2017.