France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

23 octobre 1954, Comines, Nord:

Référence pour ce cas: 23-oct-54-Comines. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord-Matin, dans l'édition d'Armentières du 28 octobre 1954, rapportait que des personnes qui ont demandé à garder l'anonymat avaient dit avoir vu "samedi", donc le 23 octobre 1954, vers 21:15 et pendant plusieurs minutes, un "engin mystérieux, de forme allongée et de couleur rouge vif."

Le journal régional Nord-Eclair, édition de Tourcoing et Lys du même jour, rapporte la même chose, se contentant d'ajouter que si les témoins avaient voulu rester anonymes, ce serait parque qu'auparavant ils pensaient que les "histoires de soucoupes" n'étaient "nullement fondées" et qu'ils avaient maintenant changé d'avis.

Nord-Eclair, toujours avec l'édition de Tourcoing et Lys, précisait le 31 octobre 1954 que des gens avaient émis l'opinion que c'était leur correspondant local qui avait inventé l'histoire, et démentait cela: leur correspondant n'avait rien vu, mais il y avait bien eu des témoins, deux, qui avaient voulu rester anonymes, et le correspondant local pense toujours qu'ils avaient été sincères.

Rapports:

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan

COMINES

UNE SOUCOUPE

Des personnes, qui ont demandé à garder l'anonymat, affirment avoir vu samedi, vers 21 h. 15 et pendant plusieurs minutes, un engin mystérieux, de forme allongée et de couleur rouge vif.

Une de plus...

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan

Où l'on reparle
de "soucoupes et cigares volants"

Contrairement à ce que tout lecteur attentif attend sous ce titre, nous ne citerons pas de nom de "voyants". Nous ne spécifierons pas non plus d'endroit où certains Cominois ont vu et réellement vu quelque chose. Mais nous affirmerons ici que ces personnes, dont nous tairons le nom, sont dignes de foi et nullement hallucinées.

Il est courant d'entendre dire, depuis que les journaux parlent abondamment d'engins mystérieux: "Je ne croirais aux soucoupes et autres que lorsque j'aurais vu...!

Ce raisonnement, des authentiques voyants l'ont tenu; il parlent d'une manière toute différente, depuis quelques jours.

Ceci se passait samedi soir, vers 21 h. 15. L'engin mystérieux possédait une forme allongée et de couleur rougeâtre assez vive. Ils purent observer la chose durant plusieurs minutes. De "Martiens" ils n'en virent; l'appareil ne se posa pas non plus à leur proximité. Mais un fait est certain: c'est que dans le ciel de Comines - plusieurs témoins l'attestent - samedi soir, un fait nouveau est venu meubler cette chronique.

Nous ajouterons qu'il est inutile de chercher à savoir qui a vu. Nous avons promis d'être discrets.

Certains de nos lecteurs se diront, après la lecture de ces lignes: mais pourquoi terrain ainsi les noms et qualité des voyants? C'est que justement, les personnes en question furent parmi celles qui jusqu'à samedi "prétendaient que toutes ces histoires n'étaient nullement fondées". Leur opinion a changé...

P. L.

[Ref. ner2:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan

Disciples... de Saint-Thomas

Après la lecture du "papier" relatant l'apparition d'un cigare volant à Comines, le samedi 23 octobre, à 21 h. 15, plus d'un lecteur - de nombreux échos nous sont parvenus - s'est cru autorisé à attribuer le fait à l'imagination du correspondant local.

Quand nous disons imagination, le fait est quelque peu édulcoré. Ils crurent plus exactement que le "voyant" n'était autre que celui qui a charge journellement de faire vivre les faits qui marquent l'existence d'une cité. Que chacun se détrompe. Les "voyants", car ils furent deux, nous ont révélé la chose qu'avec la certitude que jamais nous n'étaleront au grand jour leur identité. Le correspondant local, lui, n'a rien vu, mais il a cru et croient encore à la sincérité de ces deux honnêtes gens.

Explications:

Le 23 octobre 1954 à 21:15 à Comines, la Lune n'était pas visible, couchée depuis 16 heures. Ce n'était donc pas un coucher de "Lune rousse".

Mars était bien dans le ciel, à 212°, élévation 11°, mais il y a peu de chance qu'elle ait pu être décrite comme "de forme allongée".

C'est donc pour moi un "non identifié", mais de faible étrangeté et avec informations bien insuffisantes.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Comines, Nord, multiple, anonyme, nuit, durée, engin, allongé, rouge, vif

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 21 avril 2020 Première publication.
1.1 Patrick Gross 15 juin 2020 Addition [ner1]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Le journal régional Nord-Eclair..."
1.2 Patrick Gross 25 juin 2020 Addition [ner2]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Nord-Eclair, toujours avec l'édition de Tourcoing et Lys..."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 juin 2020.