France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

23 novembre 1954, Boëseghem, Nord:

Référence pour ce cas: 23-nov-54-Boëseghem. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Le Nouveau Nord Maritime du 26 novembre 1954 rapportait en page 8 les faits suivant:

Un chauffeur du Comptoir Linier d'Hazebrouck, Mr. Michel Leynaert, 39 ans, demeurant rue de Merville, était parti dans la nuit du mardi 23 novembre 1954, avec un autocar pour prendre en charge des ouvriers d'Aire-sur-la-Lys.

Vers 4 heures du matin, aux environs du village de Boeseghem, il a vu venir à sa rencontre, une violente et imposante lueur en forme de "soucoupe" qui se déplaçait rapidement.

Comme la "chose" s'approchait de plus en plus de lui, l'homme a été pris de panique, a abrité son car derrière une maison et a arrêté son moteur.

Quand le phénomène eut disparu, il a repris la route, et a rencontré un peu plus loin, un camion de la maison Debaets d'Aire-sur-la-Lys dont le chauffeur a reconnu avoir été le témoin du même phénomène.

Les jeunes filles, prises en charge par l'autocar ont raconté une histoire identique.

Mr. Leynaert a tout de suite prévenu le Commissaire Principal de Police d'Hazebrouck Mr. Gouriou, qui a ouvert une enquête, qui a permis d'identifier des plaisantins qui auraient monté cette farce:

A l'occasion de la Foire de Wittes, quelques joyeux drilles avaient lancé dans le ciel des "fusées - parachutes", dont les vestiges ont été retrouvés au sol par le conducteur du camion Debraets.

Ces restes avaient été remis au commissaire de Police de Saint-Omer.

Rapports:

[Ref. nnm1:] "LE NOUVEAU NORD MARITIME":

Scan

Près d'Aire-sur-la-Lys,
un chauffeur d'autocar
d'Hazebrouck
avait rencontré
une soucoupe volante
...mais ce n'était
qu'une plaisanterie

Un chauffeur du Comptoir Linier d'Hazebrouck, M. Michel Leynaert, 39 ans, demeurant rue de Merville était parti dans la nuit de mardi, avec un autocar pour prendre en charge des ouvriers d'Aire-sur-la-Lys.

Vers 4 heures du matin, aux environs du village de Boeseghem, il aperçut, venant à sa rencontre, une violente et imposante lueur en forme de "Soucoupe" qui se déplaçait rapidement.

Comme la "chose" s'approchait de plus en plus de lui, l'homme fut pris d'une peur panique, abrita son car derrière une maison et arrêta son moteur.

Quand le phénomène eut disparu, M. Leynaert reprit la route et rencontra un peu plus loin, un camion de la maison Debaets d'Aire-sur-la-Lys dont le chauffeur reconnut avoir été le témoin du même phénomène.

A leur tour, les jeunes filles, prises en charge par l'autocar, racontèrent une histoire identique.

M. Leynaert prévint aussitôt le Commissaire Principal de Police d'Hazebrouck M. Gouriou, qui ouvrit une enquête. Le résultat ce fut l'identification des plaisantins qui auraient monté cette farce.

A l'occasion de la Foire de Wittes, quelques joyeux drilles avaient imaginé de lancer dans le ciel des fusées - parachutes dont les vestiges furent d'ailleurs retrouvés au sol par le conducteur de camion Debraets.

Ces restes ont été remis au commissaire de Police de Saint-Omer.

Explications:

Cas négatif, farce.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Boëseghem, Nord, Michel Leynaert, nuit, car, multiple, lueur, soucoupe, farce, fusée, parachute, officiel, débris

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 15 février 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 février 2020.