France 1954 -> Homeclick!
Cette page en françaisCliquez!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 septembre 1954, Corbeil-Essonne, Essonne:

Référence pour ce cas: 22-sep-54-Corbeil. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. hw1:] HAROLD WILKINS:

L'auteur dit que dans la vallée de la Garonne, un boucher a vu une soucoupe haut dans le ciel qui a semblé utiliser le fleuve comme point de repère.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

L'ufologue Aimé Michel rapporte que le 22 septembre 1954, à 20:00 un peu au Sud de Corbeil, M. Rabot, boucher à Ponthierry roulait sur la nationale 7 vers Saint-Fargeau et Ponthierry, dans la direction du nord vers le sud, quand il a aperçut à une altitude qui lui a semblé importante mais sous les nuages et au-dessus de lui, un objet lumineux circulaire de grand volume, de couleur rouge et entouré d'une sorte de fumée lumineuse de la même couleur rouge qui semblait s'échapper de lui.

M. Rabot a arrêté sa voiture pour regarder, et a constaté que le phénomène était tantôt immobile, tantôt se déplaçait vers la droite, la gauche, verticalement et dans tous les sens avec une "majestueuse lenteur."

Le phénomène est revenu plusieurs fois à l'endroit qu'il venait de quitter, tandis que le témoin voit passer les nuages au-dessus de l'objet. Celui-ci disparaît par quatre reprises dans les nuages mais à chaque fois ne tarde pas à en émerger.

Au bout de quelques minutes passées à observer, M. Rabot a voulu trouver d'autres témoins, mais la route était déserte. Il a repris sa route vers Ponthierry en vérifiant toutefois de temps en temps que le phénomène était toujours visible.

En arrivant à Ponthierry, il a prévenu l'appariteur du village, qui est sortie de chez lui en compagnie de son épouse et tout trois ont observé le spectacle pendant plusieurs autres minutes durant lesquelles l'objet a continué à faire de nombreux déplacement et a changé de couleur.

Après une assez longue période d'immobilité, l'objet est parti à grande vitesse dans la direction du Sud et a été perdu de vue dans les nuages. En cette dernière fois où il a disparu dans les nuages il l'a fait beaucoup plus rapidement que les quatre premières fois.

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que l'une des observations les plus complètes de "grands cigares" notée par Aimé Michel et dont il a contrôlé la teneur en référence aux sources originales a eu lieu le 22 septembre 1954 vers 20:00 au sud de Paris.

Le premier témoin est un boucher de Ponthierry, Mr. Rabot, qui roulait en voiture sur la route nationale 7, quand il aperçu soudainement un objet circulaire de couleur rouge avec une fumée lumineuse qui s'en échappait. Le témoin a estimé que l'objet était à une altitude considérable, et il évoluait en tous sens avec lenteur.

Mr. Rabot a observé ceci pendant plusieurs minutes puis est remonté dans sa voiture et a regagné Ponthierry tout en continuant à surveiller l'objet. Arrivé à Ponthierry, il a prévenu l'appariteur du village qui a observé la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages.

Jacques Vallée poursuit alors en rapportant une autre observation à la même heure dans la même région.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

133 -002.53071 48.53700 22 09 1954 20 30 1 PONTHIERRY-ESSONE [sic] F 11 4 C 096

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent qu'à Saint-Fargeau le 22 septembre 1954, à 20:00, un objet lumineux en déplacement lent avec une période d'arrêt a été vu.

Ils ajoutent que le 26 octobre 1977, le témoin leur a décrit que c'était un gros objet lumineux ayant l'aspect d'un disque avec une queue très lumineuse en déplacement très rapide et sans arrêt.

Ils disent que l'on peut sérieusement penser que c'était une grosse météorite puisque la description est "identique" à un cas à Dôle ce jour dans lequel le témoin leur a dit avoir vu à 20:30 une lueur fugitive rapide qui a traversé le ciel.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 22 septembre en France, à "Ponthierry, Arpajon, etc.. (Seine et Oise)", à 19:30, et "à St Cheron avec entre autres témoins Cyrille Maillard, officier radio. Tantôt l'objet se déplace à droite, à gauche, verticalement, dans tous les sens, avec une majestueuse lenteur. A Arpajon Mme Chatelin est témoin du même phénomène. Peu avant 20 h 00 M. Rabot de Ponthierry voit un objet lumineux de grand volume rouge entouré d'une fumée lumineuse de la même couleur: l'objet est vertical. Observation faite aussi par Mme Gamundi entre Ponthierry et Fontainebleau, qui s'arrêta pour observer pendant une demi-heure. Soudain surgit une autre boule plus petite de la partie inférieure, qui tomba en chute libre, ralentit puis fila en obliquant. Un moment plus tard le phénomène se répéta, et encore plusieurs fois de suite. Le témoin oublia de compter tant était grande sa stupeur. Lorsque survint un avion, le phénomène se dissimula dans les nuages. Ensuite le phénomène ne réapparut plus.

Les sources sont indiquées comme "Aimé Michel: 'M.O.C.' éd. Seghers, p. 89, 90" et "Henry DURRANT: 'Premières enquêtes sur les Humanoïdes ET' - Laffont 1977 - p. 199".

[Ref. ht1:] HERBERT S. TAYLOR:

L'auteur dit que c'était presque certainement la même grande boule rougeâtre vue par Mme. Gamundi qui a été également vue juste quelques minutes avant environ 10 miles au nord de là par M. Rabot, un boucher de Saint-Fargeau-Ponthierry. Sa description a parfaitement correspondu à celle de Gamundi, bien qu'il n'ait vu aucun objet secondaire. Il a observé l'objet pendant de nombreuses minutes avant qu'il ne se dirige vers le sud et disparaisse dans les nuages.

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

22 Septembre

20 h : M. Rabot, boucher à Ponthierry (Seine-et-Oise), circule en voiture sur la Nationale 7, et observe pendant plusieurs mn un objet circulaire rouge avec une fumée lumineuse qui semble s'en échapper. L'objet paraît à une altitude considérable et évolue en tous sens très lentement. M. Rabot remonte dans sa voiture et regagne Ponthierry tout en surveillant l'apparition. A Ponthierry, il prévient l'appariteur du village, qui observe la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages.

La source est indiquée comme "Vallée 1966".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Seine et Marne à Ponthierry le 22 septembre 1954 à 20:00 heures "Le témoin circule en voiture sur la Nationale 7, et observe pendant plusieurs minutes un objet circulaire rouge avec une fumée lumineuse qui semble s'en échapper. L'objet paraît à une altitude considérable et évolue en tous sens très lentement. Il regagne Ponthierry tout en surveillant l'apparition. Arrivé dans la cité, il prévient l'appariteur du village, qui observe avec son épouse la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages."

Luc Chastan indique que la source est "M.O.C. par Michel Aimé ** Arthaud 1958".

Notes:

En date de 2007, Corbeil se nomme Corbeil-Essonne, et n'est plus en Seine-et-Oise mais en Essonne.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Corbeil, Seine-et-Oise, Essonne, Rabot, multiple, route, voiture, altitude, haut, phénomène, objet, rouge, manoeuvres, rapide, lent, nuage, fumée, rouge

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 26 avril 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 14 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [lc1].
1.1 Patrick Gross 18 mars 2010 Addition [ht1].
1.1 Patrick Gross 17 juin 2010 Addition [jv5].
1.2 Patrick Gross 24 juin 2010 Addition [hw1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 24 juin 2010