France 1954 -> Homeclick!

Cette page en françaisCliquez!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 septembre 1954, Corbeil-Essonne, Essonne:

Référence pour ce cas: 22-sep-54-Corbeil. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal national Le Parisien Libéré du 24 septembre 1954 rapportait "Une boule de feu en Seine-et-Marne":

"Mercredi", donc le 22 septembre 1954, vers 20:30, deux habitants de Saint-Fargeau avaient "assisté à l'évolution d'une boule de feu. Ces personnes sont dignes de foi, il s'agit de l'appariteur M. Binet, et de M. Ravot, boucher."

Mr. Rabot revenait de Ponthierry lorsqu'il a vu à travers le pare-brise de sa voiture, juste devant lui, une boule de feu qui se déplaçait dans le ciel. Il a dit à ce journal:

"- J'ai été tellement surpris, que j'ai arrêté ma voiture, je suis descendu et j'ai suivi l'engin des yeux pendant quelques minutes. Il se déplaçait horizontalement, tantôt à droite, tantôt à gauche, puis disparaissant dans les nuages. Il n'est apparu quatre fois, et j'ai remarqué à l'arrière une petite traînée lumineuse, pas très longue.

Rentré chez lui, Mr. Ravot a appelé son voisin, Mr. Binet, et les deux hommes ont inspecté le ciel en vain. Mais soudain, la petite fille du boucher a poussé une exclamation: la boule de feu avait fait une nouvelle apparition. Messieurs Binet et Ravot l'ont vue nettement, elle s'est arrêtée quelques secondes avant de disparaître dans les nuages.

La version de 1958 de l'ufologue Aimé Michel est la suivante: le 22 septembre 1954, à 20:00 un peu au Sud de Corbeil, Mr. Rabot, boucher à Ponthierry roulait sur la nationale 7 vers Saint-Fargeau et Ponthierry, dans la direction du nord vers le sud, quand il a aperçu à une altitude qui lui a semblé importante mais sous les nuages et au-dessus de lui, un objet lumineux circulaire de grand volume, de couleur rouge et entouré d'une sorte de fumée lumineuse de la même couleur rouge qui semblait s'échapper de lui.

Mr. Rabot a arrêté sa voiture pour regarder, et a constaté que le phénomène était tantôt immobile, tantôt se déplaçait vers la droite, la gauche, verticalement et dans tous les sens avec une "majestueuse lenteur."

Le phénomène est revenu plusieurs fois à l'endroit qu'il venait de quitter, tandis que Mr. Rabot voyait passer les nuages au-dessus de l'objet, qui a disparu à quatre reprises dans les nuages mais à chaque fois, n'a pas tardé pas à en émerger.

Au bout de quelques minutes passées à observer, Mr. Rabot a voulu trouver d'autres témoins, mais la route était déserte. Il a repris sa route vers Ponthierry en vérifiant toutefois de temps en temps que le phénomène était toujours visible.

En arrivant à Ponthierry, il a prévenu l'appariteur du village, qui est sorti de chez lui en compagnie de son épouse et tout trois ont observé le spectacle pendant plusieurs autres minutes durant lesquelles l'objet a continué à faire de nombreux déplacement et a changé de couleur.

Après une assez longue période d'immobilité, l'objet est parti à grande vitesse dans la direction du Sud et a été perdu de vue dans les nuages. En cette dernière fois où il a disparu dans les nuages, il l'a fait beaucoup plus rapidement que les quatre premières fois.

En 1979, les ufologues Gérard Barthel et Jacques Brucker écriront sottement que c'était "une grosse météorite".

Rapports:

[Ref. ple1:] JOURNAL "LE PARISIEN LIBERE":

Scan

Soucoupes et cigares se multiplient dans le ciel de France

Un député réclame une enquête officielle

Après les étonnantes observations qui ont passionné et intrigué, la semaine dernière, plus d'un millier de Romains, voici que, au cours des dernières quarante-huit heures de nombreux français, dans diverses régions ont été à leur tour témoins de ces phénomènes.

Il se confirme une fois de plus (et c'est l'essentiel de ce grand mystère) que les remarques coïncident quant aux étranges évolutions de ces engins inconnus. Une fois de plus, également, la thèse de l'hallucination est difficilement admissible. La perplexité générale est un fait sur lequel tout le monde est d'accord, tandis que "soucoupistes" et "antisoucoupistes* vont trouver là un passionnant et inépuisable sujet de conversation.

Michèle Morgan et un vieux monsieur ont vu "quelque chose" sur l'esplanade des Invalides

La belle vedette du cinéma français, Michèle Morgan, a été témoin, alors qu'elle passait sur l'esplanade des Invalides, d'un phénomène céleste à propos duquel elle a déclaré:

- Je suis sûre que ce n'étaient pas les lumières de la tour Eiffel, ni celles d'un avion, car j'ai vu l'engin m'arriver à la verticale. Un vieux monsieur, qui était près de moi, et qui avait, lui aussi, remarqué le phénomène, s'enfuit en courant.

Ses amis l'ont gentiment taquinée en lui rappelant qu'elle avait incarné Jeanne d'Arc. Mais la vedette a persisté à confirmer ce qu'elle avait vu.

Une boule de feu en Seine-et-Marne

Jusqu'à présent, on n'avait encore jamais vu de soucoupes volantes en Seine-et-Marne. Tout arrive, puisque, mercredi, vers 20 h. 30, deux habitants de Saint-Fargeau ont assisté à l'évolution d'une boule de feu. Ces personnes sont dignes de foi, il s'agit de l'appariteur M. Binet, et de M. Ravot, boucher.

Ce dernier revenait de Ponthierry lorsqu'il aperçut à travers le pare-brise de sa voiture, juste devant lui, une boule de feu qui se mouvait dans le ciel.

- J'ai été tellement surpris, a-t-il déclaré, que j'ai arrêté ma voiture, je suis descendu et j'ai suivi l'engin des yeux pendant quelques minutes. Il se déplaçait horizontalement, tantôt à droite, tantôt à gauche, puis disparaissant dans les nuages. Il n'est apparu quatre fois, et j'ai remarqué à l'arrière une petite traînée lumineuse, pas très longue.

Rentré chez lui, M. Ravot ne put résister au désir d'appeler son voisin, M. Binet. Les deux hommes inspectèrent le ciel, mais en vain. Soudain, la petite fille du boucher poussa une exclamation. La boule de feu avait fait une nouvelle apparition. MM. Binet et Ravot l'aperçurent nettement. Elle s'arrêta quelques secondes avant de disparaître dans les nuages.

- Rapportons encore ce témoignage d'une de nos lectrices, Mme. Gamundi, domiciliée 192, avenue Jean Jaurès, à Paris. Avant-hier soir, elle circulait en automobile entre Fontainebleau et Essonne, et elle a observé pendant une demi-heure une boule lumineuse immobile environnée d'une sorte de fumée et d'où tombaient d'autres boules lumineuses. La boule changea brusquement de place et s'éleva à grande vitesse.

Au moment où revenant de [...]

[...] forme de cigare entourée d'une sorte de vapeur bleu violet.

- Un autre cigare, répondant aux caractéristiques de celui qu'on a observé à Rome, a été vu par trois personnes de Lodève (Hérault). L'engin semblait remorquer un globe brillant à une vitesse de 1.500 km.-heure.

- Quant au docteur Mercier, du Puy, il a déclaré avoir observé, à deux reprises au-dessus de la ville un objet silencieux rond, brillant, et qui se dirigeai du sud au nord à une altitude très élevée. Cet engin aurait également été aperçu par plusieurs cultivateurs des environs du Puy.

- Dans le Puy-de-Dôme, de nouveaux témoins du phénomène se sont fait connaître. L'engin avait une couleur rouge. C'était un cigare très allongé qui, et c'est la première fois que cette particularité est signalée, volait de façon oblique. Il était absolument net, sans traînée, et paraissait voler très haut.

L'autre nuit, vers 23 heures, trois jeunes garçons de 16 à 17 ans, qui se promenaient sur la jetée du port de Banyuls-sur-Mer (P-O), ont aperçu dans le ciel un objet oblong marchant à grande vitesse et duquel semblaient sortir des flammes rouges et vertes. Un peu effrayés, les garçons allèrent conter leur aventure à divers consommateurs qui se trouvaient à la terrasse d'un café, mais ceux-ci eurent beau scruter le ciel ils ne virent aucune trace du mystérieux engin.

M. de Léotard demande au ministère de l'Air une enquête officielle

M. de Léotard, député de la Seine, dans une question écrite, "expose à M. le secrétaire d'Etat aux Forces armées (air) que les récents témoignages relatifs à des "soucoupes volantes" et "cigares volants" n'ont pas manqué d'intriguer l'opinion publique, sinon de l'inquiéter. Il demande:

- 1° Si des instructions ont été données pour que ces phénomènes soient systématiquement et scientifiquement observés;

- 2° Si ces "soucoupes" ou "cigares" ne pourraient pas être pris en chasse pour être mieux observés afin que le public sache exactement qu'il s'agit d'autosuggestion collective à dissiper ou s'il y a lieu de tenir compte de ces phénomènes au point en vue de la sécurité et de la défense nationale.

[Ref. hws1:] HAROLD WILKINS:

L'auteur dit que dans la vallée de la Garonne, un boucher a vu une soucoupe haut dans le ciel qui a semblé utiliser le fleuve comme point de repère.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

L'ufologue Aimé Michel rapporte que le 22 septembre 1954, à 20:00 un peu au Sud de Corbeil, M. Rabot, boucher à Ponthierry roulait sur la nationale 7 vers Saint-Fargeau et Ponthierry, dans la direction du nord vers le sud, quand il a aperçut à une altitude qui lui a semblé importante mais sous les nuages et au-dessus de lui, un objet lumineux circulaire de grand volume, de couleur rouge et entouré d'une sorte de fumée lumineuse de la même couleur rouge qui semblait s'échapper de lui.

M. Rabot a arrêté sa voiture pour regarder, et a constaté que le phénomène était tantôt immobile, tantôt se déplaçait vers la droite, la gauche, verticalement et dans tous les sens avec une "majestueuse lenteur."

Le phénomène est revenu plusieurs fois à l'endroit qu'il venait de quitter, tandis que le témoin voit passer les nuages au-dessus de l'objet. Celui-ci disparaît par quatre reprises dans les nuages mais à chaque fois ne tarde pas à en émerger.

Au bout de quelques minutes passées à observer, M. Rabot a voulu trouver d'autres témoins, mais la route était déserte. Il a repris sa route vers Ponthierry en vérifiant toutefois de temps en temps que le phénomène était toujours visible.

En arrivant à Ponthierry, il a prévenu l'appariteur du village, qui est sortie de chez lui en compagnie de son épouse et tout trois ont observé le spectacle pendant plusieurs autres minutes durant lesquelles l'objet a continué à faire de nombreux déplacement et a changé de couleur.

Après une assez longue période d'immobilité, l'objet est parti à grande vitesse dans la direction du Sud et a été perdu de vue dans les nuages. En cette dernière fois où il a disparu dans les nuages il l'a fait beaucoup plus rapidement que les quatre premières fois.

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

Jacques Vallée indique que l'une des observations les plus complètes de "grands cigares" notée par Aimé Michel et dont il a contrôlé la teneur en référence aux sources originales a eu lieu le 22 septembre 1954 vers 20:00 au sud de Paris.

Le premier témoin est un boucher de Ponthierry, Mr. Rabot, qui roulait en voiture sur la route nationale 7, quand il aperçut soudainement un objet circulaire de couleur rouge avec une fumée lumineuse qui s'en échappait. Le témoin a estimé que l'objet était à une altitude considérable, et il évoluait en tous sens avec lenteur.

Mr. Rabot a observé ceci pendant plusieurs minutes puis est remonté dans sa voiture et a regagné Ponthierry tout en continuant à surveiller l'objet. Arrivé à Ponthierry, il a prévenu l'appariteur du village qui a observé la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages.

Jacques Vallée poursuit alors en rapportant une autre observation à la même heure dans la même région.

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

133 -002.53071 48.53700 22 09 1954 20 30 1 PONTHIERRY-ESSONE [sic] F 11 4 C 096

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs indiquent qu'à Saint-Fargeau le 22 septembre 1954, à 20:00, un objet lumineux en déplacement lent avec une période d'arrêt a été vu.

Ils ajoutent que le 26 octobre 1977, le témoin leur a décrit que c'était un gros objet lumineux ayant l'aspect d'un disque avec une queue très lumineuse en déplacement très rapide et sans arrêt.

Ils disent que l'on peut sérieusement penser que c'était une grosse météorite puisque la description est "identique" à un cas à Dôle ce jour dans lequel le témoin leur a dit avoir vu à 20:30 une lueur fugitive rapide qui a traversé le ciel.

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

Le récit le plus étonnant était celui de Mr. Rabot, qui travaillait dans le secteur de la viande à Ponthierry. A 20 heures, environ 30 minutes après l'observation à Arpajon, Mr. Rabot roulait en direction du sud en empruntant la route N-7, à proximité de St-Fargeau, quand il leva les yeux et vit un grand objet rond et de couleur rouge plongé dans une vapeur qui reflétait l'éclat cramoisi. Le boucher de Ponthierry s'arrêta net et accorda toute son attention à la merveille du ciel. Alors que la couverture du ciel dérivait avec le vent, l'OVNI a maintenu sa position, à l'exception d'une dérive limitée dans différentes directions. A une occasion, cette dérive entraînait l'objet dans le ciel couvert, mais la chose couleur rubis réapparaissait. M. Rabot était fou de peur. Il n'y avait pas d'autre circulation sur la route à ce moment-là, il n'a donc pas été en mesure d'alerter une voiture pour obtenir davantage de témoins, mais Mr. Rabot s'est rendu rapidement à la ville la plus proche, Ponthierry, où il a fait appeler un responsable local à l'extérieur voir le grand OVNI dans le ciel. L'épouse du fonctionnaire a suivi et tous les trois, l'officiel, son épouse et Rabot, ont vu l'ovni changer de couleur et se déplacer. L'OVNI est ensuite resté immobile pendant un moment avant de s'envoler vers le sud à grande vitesse. Le spectacle était terminé. 101.

[...]

101. Vallee, Jacques. Challenge to Science, p.76.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

3813: 1954/09/22 20:30 15 2:32:00 E 48:32:00 N 3333 WEU FRN ESN 7:8

PONTHIERRY,FR:LRG LUM NUAGE DECHARGE PLUS PETITS UFOS:FILE VERS EVITE AVION DE LIGNE:

RefN° 3 VALLEE:UFO ENIGMA: Challenge/Science Page No. 66 : HABITANT'L

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 22 septembre en France, à "Ponthierry, Arpajon, etc.. (Seine et Oise)", à 19:30, et "à St Cheron avec entre autres témoins Cyrille Maillard, officier radio. Tantôt l'objet se déplace à droite, à gauche, verticalement, dans tous les sens, avec une majestueuse lenteur. A Arpajon Mme Chatelin est témoin du même phénomène. Peu avant 20 h 00 M. Rabot de Ponthierry voit un objet lumineux de grand volume rouge entouré d'une fumée lumineuse de la même couleur: l'objet est vertical. Observation faite aussi par Mme Gamundi entre Ponthierry et Fontainebleau, qui s'arrêta pour observer pendant une demi-heure. Soudain surgit une autre boule plus petite de la partie inférieure, qui tomba en chute libre, ralentit puis fila en obliquant. Un moment plus tard le phénomène se répéta, et encore plusieurs fois de suite. Le témoin oublia de compter tant était grande sa stupeur. Lorsque survint un avion, le phénomène se dissimula dans les nuages. Ensuite le phénomène ne réapparut plus.

Les sources sont indiquées comme "Aimé Michel: 'M.O.C.' éd. Seghers, p. 89, 90" et "Henry DURRANT: 'Premières enquêtes sur les Humanoïdes ET' - Laffont 1977 - p. 199".

[Ref. htr1:] HERBERT S. TAYLOR:

L'auteur dit que c'était presque certainement la même grande boule rougeâtre vue par Mme. Gamundi qui a été également vue juste quelques minutes avant environ 10 miles au nord de là par M. Rabot, un boucher de Saint-Fargeau-Ponthierry. Sa description a parfaitement correspondu à celle de Gamundi, bien qu'il n'ait vu aucun objet secondaire. Il a observé l'objet pendant de nombreuses minutes avant qu'il ne se dirige vers le sud et disparaisse dans les nuages.

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

22 Septembre

20 h : M. Rabot, boucher à Ponthierry (Seine-et-Oise), circule en voiture sur la Nationale 7, et observe pendant plusieurs mn un objet circulaire rouge avec une fumée lumineuse qui semble s'en échapper. L'objet paraît à une altitude considérable et évolue en tous sens très lentement. M. Rabot remonte dans sa voiture et regagne Ponthierry tout en surveillant l'apparition. A Ponthierry, il prévient l'appariteur du village, qui observe la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages.

La source est indiquée comme "Vallée 1966".

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans la Seine et Marne à Ponthierry le 22 septembre 1954 à 20:00 heures "Le témoin circule en voiture sur la Nationale 7, et observe pendant plusieurs minutes un objet circulaire rouge avec une fumée lumineuse qui semble s'en échapper. L'objet paraît à une altitude considérable et évolue en tous sens très lentement. Il regagne Ponthierry tout en surveillant l'apparition. Arrivé dans la cité, il prévient l'appariteur du village, qui observe avec son épouse la disparition du phénomène à grande vitesse dans les nuages."

Luc Chastan indique que la source est "M.O.C. par Michel Aimé ** Arthaud 1958".

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540922 22.09.1954 St. Fargeau France NL
19540922 22.09.1954 Ponthierry France 20.00
19540922 22.09.1954 Ponthierry France 20.30

Explications:

En date de 2007, Corbeil se nomme Corbeil-Essonne, et n'est plus en Seine-et-Oise mais en Essonne.

Ce qui est décrit là ne ressemble à rien de "connu", et certainement pas à "une grosse météorite".

Ci-dessous: lieux mentionnés pour les observations du 22 septembre 1954 dans la soirée en région parisienne, plus localisation de l'aéroport d'Orly mentionné par Aimé Michel.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Corbeil, Seine-et-Oise, Essonne, Rabot, multiple, route, voiture, altitude, haut, phénomène, objet, rouge, manoeuvres, rapide, lent, nuage, fumée, rouge

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 26 avril 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 14 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [lcn1].
1.1 Patrick Gross 18 mars 2010 Addition [htr1].
1.1 Patrick Gross 17 juin 2010 Addition [jve5].
1.2 Patrick Gross 24 juin 2010 Addition [hws1].
1.3 Patrick Gross 30 août 2019 Additions [lgs1], [lhh1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 août 2019.