France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

22 février 1954, Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône:

Référence pour ce cas: 22-Feb-54-Aix. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de fin 1954 sur les soucoupes volantes, l'écrivain de science-fiction et pionnier de l'ufologie en France Jimmy Guieu évoquait une observation à Aix-en-Provence, le 22 février 1954:

Sa mère lui avait téléphoné pour lui dire qu'elle venait de voir dans le ciel, vers 19 heures, un objet étrange. Guieu explique qu'il ne l'a pas communiqué à la presse pour "ne pas donner aux sceptiques l'occasion de soupçonner une 'connivence!'"

La chose aurait été un "engin" de forme allongée en forme de fuseau, métallique, couleur aluminium, non lumineux par lui-même, "deux ou trois fois plus long qu'un avion volant à basse altitude", qui aurait été "probablement à mille mètres maximum".

Il aurait eu une série de hublots le long de son fuselage, plusieurs d'entre eux semblant être éclairés à l'intérieur par une lumière assez vive. Son "nez" projetait dans le sens de la marche un puissant faisceau lumineux jaune-orangé aussi long que son fuselage.

Il aurait survolé Aix-en-Provence en volant beaucoup plus lentement qu'un "avion classique", venait du Nord-Nord-Est, et vu du quatrième étage d'un immeuble, il se déplaçait vers le Sud-Sud-Ouest à environ 35 à 40° au-dessus de l'horizon.

"Une minute plus tard", il s'était immobilisé au-dessus de Fuveau, à treize kilomètres à vol d'oiseau au Sud-Sud-Est d'Aix-en-Provence, où il aurait été vu par plusieurs personnes puis a repris son vol lent et silencieux.

Le lendemain, il a lancé un appel à la radio pour obtenir des témoignages additionnels, sans préciser l'heure, et il dit en avoir reçu plusieurs, "tous concordants et confirmant absolument le propre témoignage de ma mère que je n'hésitais plus alors à rendre public."

Guieu expliquait que ça ne pouvait être ni un ballon-sonde, à cause des hublots, ni une météore, au vu de la lenteur et parfois immobilité.

Rapports:

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

L'écrivain de science-fiction Jimmy Guieu mentionne une observation à Aix-en-Provence: le 22 février 1954, sa mère lui a téléphoné pour lui dire qu'elle venait d'apercevoir dans le ciel, vers 19 heures, un objet étrange, qu'il en a pris bonne note mais ne l'a pas communiqué à la presse pour "ne pas donner aux sceptiques l'occasion de soupçonner une 'connivence!'"

Le lendemain, il a lancé un appel à la radio pour demander des témoins additionnels, sans préciser l'heure, et il a reçu divers témoignages, "tous concordants et confirmant absolument le propre témoignage de ma mère que je n'hésitai plus alors à rendre public."

L'auteur indique que c'était un engin de forme allongée deux ou trois fois plus long qu'un avion volant à basse altitude, probablement à mille mètres maximum, qui a survolé Aix-en-Provence, qui était métallique, de couleur aluminium mais non lumineux par lui-même.

L'engin était "en forme de fuseau" et avait une série de hublots le long de son fuselage, plusieurs d'entre eux semblant être éclairés à l'intérieur par une lumière assez vive. Il volait beaucoup plus lentement qu'un "avion classique", venait du Nord-Nord-Est, et vu du quatrième étage d'un immeuble, il se déplaçait lentement vers le Sud-Sud-Ouest à environ 35 à 40° au-dessus de l'horizon.

Le "nez de cet astronef" projetait dans le sens de la marche un puissant faisceau lumineux jaune-orangé aussi long que son fuselage.

"Une minute plus tard", il s'est immobilisé au-dessus de Fuveau, à treize kilomètres à vol d'oiseau au Sud-Sud-Est d'Aix-en-Provence, où il a été vu par plusieurs personnes puis a repris son vol lent et silencieux.

L'auteur indique que ça ne pouvait être ni un ballon-sonde, à cause des hublots, ni une météorite au vu de la lenteur et parfois immobilité.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans les Bouches du Rhône à Aix en Provence le 22 février 1954 à 19:00 heures "Un engin de forme allongée, deux ou trois fois plus long qu'un avion, et semblant voler à basse altitude survola la ville. De couleur métallique semblable à de l'aluminium, mais non lumineux par lui même. Il était doté d'une série de hublots éclairés de l'intérieur par une lueur assez vive. Il évoluait plus lentement qu'un avion. Sa direction était nord-nord-est, sud sud ouest à environ 35 à 40 ° au-dessus de l'horizon. L'avant projetait un puissant faisceau jaune orangé d'une longueur égale à l'objet lui-même."

La source est indiquée comme "Black-out sur les Soucoupes volantes par Guieu Jimmy ** Fleuve Noir 1956 omnium 1977".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 22 février 1954 autour de 1900 à Aix, Fuveau, France, "un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un objet a été observé par plusieurs témoins féminins (Guieu)."

Les sources sont indiquées comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Ce même cas est enregistré deux fois dans cette base de données:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19540222 22.02.1954 Aix France 19.00 NL
19540222 22.02.1954 Aix France 19.00 NL

Explications:

Jimmy Guieu est né en 1926 à Aix-en-Provence.

A partir des années 1970, Guieu se met à raconter un peu n'importe quoi à propos d'OVNIS et d'extraterrestres, à soutenir, en dépit de tout, des canulars avérés comme celui de Franck Fontaine. Si, pour les cas de 1954, je n'ai pas d'exemples d'inventions avérées de sa part (en 1954, il n'y avait guère de nécessité pour un ufologue d'inventer des rapports de soucoupes volantes, on en rapportait bien assez), je ne sais pas trop s'il faut accorder un crédit total au rapport qu'il donne, ou à ses détails les plus étranges.

Il se trouve en outre que "l'astronef" supposé aurait pu être un hélicoptère, vu la forme, les hublots, éclairages, le faisceau vers l'avant. Or, curieusement, Guieu a oublié de nous informer sur un bruit ou une absence de bruit provenant de l'engin.

Il y avait alors, près de la commune de Les Milles, au sud-est et tout près d'Aix-en-Provece, la base aérienne "Général-Andrier". Guieu avait exclu le ballon et le météore, mais n'avait de toute évidence même pas pensé à un hélicoptère, mais il n'était vraiment pas le seul à commettre ce genre d'oubli à l'époque.

Du centre de Fuveau au centre d'Aix-en-Provence, il y a 15 kilomètres; le cas de Fuveau et celui d'Aix le même jour à la même et de la même source concernent peut-être un seul et même phénomène.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, objet, cigare, aluminium, hublots, éclairage, projecteur, multiple, lent, bas

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 14 avril 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 28 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lc1], [ud1].
1.1 Patrick Gross 2 novembre 2016 Addition [ub1].
1.1 Patrick Gross 2 février 2019 Addition du Résumé. Addition des paragraphes 2, 3 et 4 dans les Explications.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 février 2019.