France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

21 octobre 1954, Calais, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 21-oct-54-Calais. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord Littoral du 27 octobre 1954 publiait une histoire de voiture qui aurait heurté une soucoupe volante.

Titrant "mieux vaut en rire", le journal ironisait sur ce nouveau type d'accident de la route, et expliquait alors qu'ils avaient reçu une lettre, provenant d'un commerçant de Calais, qui avait écrit:

"M. le Rédacteur,

"Revenant de Lille dans la nuit du 21 octobre, vers 1 heures du matin, j'aperçus soudain, au sommet d'une côte, un disque lumineux qui vint se poser devant ma voiture et, pour l'éviter, j'ai dû braquer sur ma gauche, mais pas suffisamment car j'ai heurté l'aile gauche de mon véhicule (une traction 13 C.V.) à ce que je présume à être une soucoupe.

"Des traces rougeâtres sont d'ailleurs visibles sur ma voiture."

"Je vous joins un croquis de ce que j'ai vu et je vous demande de ne pas publier mon nom, étant très connu à cause du magasin que je tiens en ville!"

Le journal explique qu'il devait s'agir là d'une bonne plaisanterie, que tous les journaux de France reçoivent chaque jour de nombreuses lettres ayant trait aux soucoupes volantes, certaines sérieuses, d'autres beaucoup moins, comme celle-ci. Pour expliquer leur scepticisme, ils ajoutent avoir invité l'auteur de la lettre à leur rédaction, mais il n'était pas venu.

De plus, expliquaient-ils, le croquis joint à la lettre - visible plus bas dans mon dossier - ressemblait fort à un dessin de soucoupe volante paru dans une bande dessinée d'anticipation que venait de lancer un journal du soir.

Rapports:

[Ref. nll1:] JOURNAL "NORD-LITTORAL":

Scan

MIEUX VAUT EN RIRE? De plus en plus fort:

Collision (sic) entre la voiture
d'un commerçant calaisien
et une... soucoupe volante

Une nouvelle espèce d'accident de la circulation va-t-elle bientôt causer du souci aux policiers chargés d'enquêter sur les circonstances de la collision ou de l'accrochage et aux huissiers mandatés pour le constat?

Evidemment, ceux qui prennent au pied de la lettre ce que nous écrit un de nos concitoyens, répondront par l'affirmative.

Mais hélas! il faut croire qu'ils seront bien peu car, s'ils envisagent la question avec le même scepticisme que nous, ils seront les premiers à enregistrer cette information avec les très grandes réserves qui s'imposent:

UN COMMERCANT CALAISIEN AFFIRME (tenez-vous bien) AVOIR HEURTE ALORS QU'IL ROULAIT EN VOITURE, UNE SOUCOUPE VOLANTE. LES TRACES SONT ENCORE VISIBLES DUR L'AILE DU VEHICULE.

Voici, en effet, la missive que nous envoie notre concitoyen:

"M. le Rédacteur,

"Revenant de Lille dans la nuit du 21 Octobre, vers 1 heures du matin, j'aperçus soudain, au sommet d'une côte, un disque lumineux qui vint se poser devant ma voiture et, pour l'éviter, j'ai dû braquer sur ma gauche, mais pas suffisamment car j'ai heurté l'aile gauche de mon véhicule (une traction 13 C.V.) à ce que je présume à être une soucoupe.

Des traces rougeâtres sont d'ailleurs visibles sur ma voiture.

"Je vous joins un croquis de ce que j'ai vu et je vous demande de ne pas publier mon nom, étant très connu à cause du magasin que je tiens en ville!"

On a vu les Martiens hauts de 2 m. 50, d'autres au visage poilu, on a vu des pots de chambre volants, des cigares, des soucoupes de toutes les couleurs.

Mais, de mémoire de terriens, jamais, au grand jamais, on n'a encore parlé de collision entre une auto et une soucoupe volante. La mode est lancée...

Mais hélas! que nos lecteurs se rassurent car il doit s'agir là d'une bonne plaisanterie. En effet, tous les journaux de France et de Navarre (dont "Nord Littoral") reçoivent chaque jour de nombreuses lettres ayant trait aux soucoupes volantes. Certains témoignages sont sérieux. D'autres beaucoup moins et celui que nous venons de vous exposer doit faire partie de cette dernière catégorie.

Pourquoi?

Notre correspondant, que nous avions invité, suite à un post scriptum que comportait sa lettre, a passer au journal, n'est pas venu.

Enfin et surtout, le croquis que nous publions et qu'à envoyé notre commerçant ressemble fort à certain dessin de soucoupe volante paru dans une bande dessinée d'anticipation que vient de lancer un journal du soir.

Et si c'était vrai?

Explications:

Probable canular.

Map

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Calais, Pas-de-Calais, commerçant, voiture, disque, accident, collision, lumineux, atterrissage, traces, violet, coupôle, pieds, dôme, rouge

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 13 mai 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 mai 2020.