France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

19 octobre 1954, Criteuil-la-Magdeleine, Charente:

Référence pour ce cas: 19-oct-54-Criteuil-la-Magdeleine. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. nr1:] JOURNAL "LA NOUVELLE REPUBLIQUE":

Observé par des centaines de témoins

UN ETRANGE ENGIN TRAVERSE LE CIEL DE L'ILE DE FRANCE

Melun. -- Des centaines de témoins, habitant les communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret et Thoméry disent avoir vu, jeudi soir, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 mètres d'altitude.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, Mr. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thoméry, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon sonde."

Picoti, picota...

Un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime), roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange aveugla l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants. Puis, celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Même phénomène à Critreuil-la-Magdeleine (Charente), où mardi vers 20 heures, M. Sion eut les phares de sa voiture éteints et sa batterie mise à plat par une boule rouge de deux mètres de diamètre, qui s'éleva de la route en provoquant un violent déplacement d'air.

En Italie, on signale un peu partout de très nombreuses soucoupes et cigares tandis qu'en Suède, un "disque en rotation" a été aperçu en divers points de la région. Il s'agirait d'un aérolithe.

[Ref. fs1] JOURNAL "FRANCE-SOIR":

Scan
 

Invasion de Martiens...
imaginaires à Anzin

VALENCIENNES, 23 octobre (A.F.P). -- La "Guerre des mondes" n'a pas eu lieu à Anzin, où de nombreuses personnes crurent, l'autre soir, à une invasion de Martiens.

Il était 22 heures environ quand quelques promeneurs qui circulaient avenue Anatole France virent des "points lumineux" dans le ciel. Une personne, saisie de frayeur, donna l'alarme au commissariat de police, tandis que des sapeurs-pompiers, de service dans un cinéma, accouraient aux cris poussés dans la rue par les témoins.

Les soucoupes allaient de plus en plus vite et menaient une ronde infernale au grand émoi des passants qui s'attendaient à leur atterrissage. Un sapeur-pompier empêcha même des automobilistes de rouler avec leurs phares allumés.

Dix minutes plus tard, on s'aperçut qu'il s'agissait de reflets lumineux sur des isolateurs en verre placés en haut du pylône d'une ligne électrique à haute tension.

Le "Martien poilu" de Loctudy (Finistère) était une chèvre savante!

BREST, 23 octobre (dépêche "France-soir"). -- le mystère du Martien poilu de Loctudy (Finistère) est enfin percé. Et l'ouvrier boulange qui, en pleine nuit, fut suivi dans la cour de la boulangerie jusqu'au fournil par un être au visage couvert de poils et aux yeux énormes, est revenu de ses émotions, ainsi d'ailleurs que les habitants de la commune. Le Martien n'était qu'une chèvre savante appartenant à un cirque de passage et qui s'était aventurée dans la cour du boulanger.

  • UNE ENORME BOULE DE FEU a arrêté, à Criteuil (Charente) la voiture de M. Fillonneau, maçon. Le témoin qui avait ressenti "un violent courant d'air" a constaté que sa batterie était déchargée et les ampoules de ses phares grillés.
  • UN TUYAU DE POELE LUMINEUX a été observé par le garde champêtre de Montboubert, près d'Abbeville, Mr. Fernand Poirel.
  • UN CIGARE ALLUME, qui s'est ensuite divisé en trois, a été vu par de très nombreuses personnes dans le Schleswig (Allemagne).

[Ref. la1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Scan

De nombreuses soucoupes observées en Italie

Rome, 25 oct. -- De nombreuses "soucoupes volantes" ont été encore observées aujourd'hui en Italie. De Catanzaro, dans le sud de la Calabre, à Pesaro, sur l'Adriatique dans le nord de l'Italie, d'étranges engins volants ont été signalés.

Des pêcheurs croisant au large de San Benedetto, de Fiano, de Pesaro et même d'Ostie [le port de Rome] aux environs de Rome, ont déClaré avoir vu un "objet" rouge et vert traversant le ciel à une vitesse terrifiante.

Des "soucoupes" [ou des météores, d'après les descriptions] ont également été observées à Urbino, Chieti, et Forlimpopoli.

Selon certains témoins, elles étaient suivies d'une traînée verte. Selon d'autres, elles avaient la forme d'un champignon avec une queue.

A Chieti, l'engin observé était circulaire, d'un diamètre d'une dizaine de mètres et se déplaçait à basse altitude.

A Pesaro, au nord d'Ancône, sur l'Adriatique, de nombreuses personnes ont déclaré avoir vu un globe rouge incandescent, avec une traînée bleuâtre.

A Trieste, une vingtaine de témoins ont déclaré avoir observé ce matin un disque volant à haute altitude, en direction du nord-est et laissant derrière lui une traînée lumineuse.

Un communiqué du ministère de l'Air italien

Les témoignages recueillis depuis plus d'un mois au sujet des "soucoupes volantes" et "cigares" volants aperçus dans le ciel de la péninsule, ont fait l'objet d'un communiqué de la part du ministère italien des forces de l'air.

"Jusqu'à présent, précise le communiqué, les appareils radar n'ont détecté aucun engin de cette sorte, à l'exception des avions et ballons-sondes, dont les caractéristiques sont connues."

Des instructions spéciales ont été données aux chefs des postes de détection, afin d'intensifier la surveillance durant les heures crépusculaires et nocturnes, pendant lesquelles selon les témoins, ont été vus les "disques volants", ajoute le communiqué.

Quand à la documentation sur les "disques volants" que possède l'armée de l'Air italienne, il ne s'agit, précise le communiqué, que de quelques témoignages émanant d'officiers qui auraient aperçu ces engins au-dessus du littoral thyrrénien, se déplaçant suivant une direction sud-nord à une vitesse supérieure à 2.000 kilomètres-heure".

Cigare ou météore?

Vienne, 25 oct. -- Ce matin à 0 h. 20, une sorte de cigare volant, de teinte jaune et violette et laissant dans son sillage une traînée de feu, a survolé la partie septentrionale de Vienne, se dirigeant à grande vitesse vers l'est.

Des vingtaines de viennois l'ont vu, et ils sont prêts à en témoigner.

A l'observatoire, on écarte la possibilité d'un ballon-sonde, et l'on pense qu'il d'agit d'un météore.

Boule de feu dans les Charentes

Angoulême, 22 oct. -- Un maçon charentais, M. Filloneau, demeurant à Critreuil-la-Magdeleine, a vu hier soir, vers 20 h heures, une énorme boule de feu alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture.

Les phares s'éteignirent aussitôt et le moteur s'arrêta pendant que la boule s'élevait lentement sans bruit.

"J'ai ressenti un violent courant d'air", a déclaré le maçon encore sous le coup de l'émotion.

Lorsque j'ai pu remettre ma voiture en marche, la batterie était déchargée complètement et toutes mes ampoules grillées."

La gendarmerie de Segonzec a ouvert une enquête.

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

299

21 Octobre 1954, 20h00. Critreuil-la-Madelaine (France):

Le moteur d'une voiture conduite par M. Fillonneau, maçon de profession, cala à l'approche d'une grande boule de feu. Un violent déplacement d'air fut ressenti. La batterie était morte et les phares grillés. L'enquête approfondie, effectuée par la police, n'est pas parvenue à identifier la cause de ce phénomène. (79) (France-Soir, Le Soir, 24 oct 1954).

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 21 octobre 1954 à 20:00 à Criteuil-la-Magdeleine, Mr. Filloneau, maçon briquetier, a vu une grosse boule de "feu" qui a arrêté sa voiture. Il a ressenti un violent déplacement d'air. "La batterie de la voiture était à plat et les ampoules des phares brûlées." Les auteurs ajoutent que la police fit une enquête minutieuse.

Les sources sont données comme le catalogue Vallée et France-Soir du 24/10/54.

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs donnent ce texte qu'ils attribuent au "catalogue Jacques Vallée" [jv1]:

"Un maçon charentais, Monsieur Fillonneu, demeurant à Criteuil-la-Magdeleine a vu une énorme boule de feu, alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture.

Les phares s'éteignirent aussitôt et le moteur s'arrêta pendant que la boule s'élevait lentement sans bruit.

- J'ai ressenti un violent courant d'air, a déclaré le maçon encore sous le coup de l'émotion.

- Lorsque j'ai voulu remettre ma voiture en marche, la batterie était déchargée complètement et toutes les ampoules grillées.

La gendarmerie de Segonzac a ouvert une enquête."

Ils disent ensuite que ce n'est pas un engin extraterrestre puisque le témoin leur a dit qu'il n'a jamais observé un objet au sol mais une "truc qui est passé très rapidement en l'air, ça a été très bref."

[Ref. fr1:] FRANCAT - MICHEL FIGUET:

Dans un extrait de son catalogue Francat, Michel Figuet a noté que le cas de type CE1 à Criteuil la Madeleine était un "bolide + invention" selon "B.B. p. 122".

[Ref. mr1:] MARK RODEGHIER:

21 Oct. 1954

20:00 France, Criteuil-la-Madeleine: Le moteur et les lumières de la voiture d'un maçon sont tombées en panne quand une boule du feu a passé tout près. Le témoin a senti un violent déplacement d'air pendant qu'il passait. La voiture ne pouvait pas être remise en marche - elle s'est avérée avoir une batterie morte et les ampoules de phare étaient brûlés. (Passport to Magonia, Vallee; The Humanoids, Bowen)

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

Le 21 octobre. Criteuil-La-Madeleine, France. (20:00.)

Comme M. Filloneau a conduit près de Criteuil-La-Madeleine, il a eu la peur de sa vie. Une "boule de feu" plongea à son auto, passant si près d'une ruée de vent secoua le véhicule. La passe rapprochée a eu d'autres effets aussi. L'homme a dit à la presse: "La batterie était morte et les phares ont été brûlés." 189. La police a mené une enquête mais n'a rien trouvé qui puisse expliquer les dommages.

  • France-Soir. 24 octobre S4.

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

L'ufologue et auteur Jean Sider a découvert le cas dans le journal La République de Bordeau et du Sud-Ouest du 23 octobre:

Le 19 octobre 1954 à 20:00 à Criteuil-la-Magdeleine en Charente, M. Sionneau roule en voiture et voit une grosse boule rouge de deux mètres de diamètres s'élever soudainement de la route avec un vif déplacement d'air. Les phares de son véhicule se sont éteint et la batterie a été à plat.

Jean Sider note que pour ce cas Michel Figuet indique comme nom du témoin "M. Filloneau" et qu'il s'agit sans doute d'un nom erroné que Michel Figuet aurait pu trouver dans la presse nationale peu regardante sur l'exactitude de l'orthographe des noms.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 19 octobre en France à Criteuil la Magdeleine (Charente), "Au moment de l’appartion d’une soucoupe volante, la batterie du véhicule de M. Sionneau se vida de son courant."

La source est indiquée comme "Jean SIDER : 'Ovni, les envahisseurs démasqués', éd. RAMUEL 1999, p 140".

[Ref. go2:] GODELIEVE VAN OVEMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 21 octobre, en France, à Criteuil la Madeleine, "A 20 h 00 le moteur de la voiture conduite par M. Filonneau cala, à l'approche d'une grande boule de feu. Un violent déplacement d'air fut ressenti. La batterie était morte et les phares grillés. L'enquête appronfondie, effectuée par la police, n'est pas parvenue à identifier la cause de ce phènomène".

Les sources sont indiquées comme "France-Soir, Le Soir, 24 oct 1954", "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 287, 288".

[Ref. jv1:] JEROME BEAU:

Jérôme Beau reproduit la source [mr1] en anglais.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

21 octobre

1954 - A 20:00 une voiture étant conduite à Criteuil-la-Madeleine, Charente, France par un maçon, M. Fillonneau, s'est arrêtée quand une grande boule ardente a volé près d'elle. Un déplacement violent d'air a été senti. "La batterie était morte et les phares étaient grillés." Une recherche complète de la police n'a pas identifié la cause du phénomène. (Sources: France Soir, 14 octobre 1954; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 236, cas 299; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. jb2:] JEROME BEAU:

Jeudi 21 octobre 1954

[...]

20 h : A Criteuil-la-Madelaine (France), le moteur d'une voiture conduite par M. Fillonneau, maçon de profession, cale à l'approche d'une grande boule de feu. Un violent déplacement d'air est ressenti. La batterie est morte et les phares grillés. L'enquête appronfondie, effectuée par la police, ne parviendra pas à identifier la cause de ce phènomène.

[...]

Les sources sont indiquées comme "France-Soir, Le Soir, 24 octobre 1954".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Charente à Criteuil la Magdeleine le 21 octobre 1954 à 20:00 heures "Le moteur du véhicule conduit par le témoin cala au moment ou une grande boule de feu vint voler prés de lui. Un violent déplacement d'air fut ressenti. La batterie était morte et les phares grillés. L'enquête effectuée par la police, n'est pas parvenue à identifier la cause de ce phénomène."

Les sources sont indiquées comme "Liste des cas Magonia par Jacques Vallée" et "Les OVNI vus de près par Gross Patrick ** http://ufologie.net".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 21 octobre 1954 à 20:00 à Criteuil-La-Madeleine, France "Des phénomènes mystérieux ont été rapportés par un témoin masculin à une ferme."

La source est indiquée comme Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique 21 octobre 1954 à 20:00 à "Criteuil-la-Madeleine", France, "La voiture conduite par un maçon, M. Fillonnau, s'est arrêté quand une grande boule du feu a volé près d'elle."

Et: "Criteuil-la-Madeleine, France. La voiture conduite par un maçon, M. Fillonnau, s'est arrêtée quand une grande boule ardente a volé près d'elle. Un déplacement violent d'air a éé senti. 'La batterie était morte et les phares ont été brûlés.' La recherche complète de la police n'a pas identifié la cause du phénomène."

Et: "Criteuil-la-Madeleine, France. La voiture conduite par un maçon, M. Fillonnau, s'est arrêtée quand une grande boule ardente a volé près d'elle. Un déplacement violent d'air a éé senti. 'La batterie était morte et les phares ont été brûlés.' La recherche complète de la police n'a pas identifié la cause du phénomène."

Et: "On a observé un objet. Il a survolé un témoin. Des effets électromagnétiques ont été notés."

Et: "Une boule orange a été observée par un témoin masculin à une ferme (Fillonneau)."

Les sources sont indiquées comme Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, Londres, 1979.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*21 oct. 1954 - A 20h00 une voiture conduite à Criteuil-la-Madeleine, Charente, France par un maçon, M. Fillonneau, a cessé de fonctionner quand une grosse boule de feu a volé près d'elle. Un déplacement d'air violent a été ressenti. "La batterie était morte et les phares ont été brûlé." Une enquête de police approfondie n'a pas réussi à identifier la cause du phénomène. (Sources: France Soir, le 14 Octobre 1954; Jacques Vallée, Passeport to Magonia:.. A Century of Landings, p. 236, cas 299; Gregory Falla, BUFORA Vehicle Interference Report, p. 8; Mark Rodeghier, UFO Reports Involving Vehicle Interference, p. 4).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 4 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541021 21.10.1954 Criteuil Madeleine France 20.00 CE II
19541021 21.10.1954 Criteuil Madeleine France 20.00 CE II
19541021 21.10.1954 Criteuil Madeleine France 20.00 CE II
19541021 21.10.1954 Critieul Madeleine France 20.00 CE II

Notes:

Selon le journal "La Nouvelle République" de Bordeaux du 23 octobre, comme reproduit ici en ref. [1430], l'observation s'est produite "mardi" ce qui serait le 19 octobre et non le 21 octobre comme l'indiquent Figuet et Vallée.

Barthel et Brucker sont comme presque toujours très surprenants dans leur "explication". Ils affirment en effet que le témoin leur a dit n'avoir jamais observé un objet au sol, et que ce n'était pas lent mais rapide, et et que pour cette raison cette observation n'est pas celle d'un engin extraterrestre.

La seule source qu'ils citent est le "catalogue Jacques Vallée" mais la citation a plus d'information que Vallée n'en donne. Il semble évident que ce qui est attribué au "catalogue Jacques Vallée" est en réalité un extrait d'une coupure de presse et non pas l'entrée dans le listing de Vallée, et que Barthel et Brucker ont encore montré un manque de soin dans la citation de leur sources, reproches qu'ils adressent souvent eux-mêmes.

Quoi qu'il en soit personne n'a jamais vraiment parlé d'un objet au sol de toute façon, si ce n'est, indirectement, Jacques Vallée, puisque comme pour d'autres cas, il place dans sa liste "d'atterrissages" cette observation qui pourtant ne concerne pas un atterrissage. Il n'en demeure pas moins que "l'explication" de Barthel et Brucker n'en est pas une du tout. La seule chose qui semble ressortir ici est qu'une personne a fait une observation intéressantes et que ni Vallée, ni Figuet, ni Barthel et Brucker n'ont documenté cette affaire sérieusement. Il est possible que la seule documentation décente soit dans les dossier de la gendarmerie de Ségonzac, mais les informations des gendarmes sur ce sujet sont interdites d'accès au moins jusqu'en 2014, si encore elles ne sont pas déjà perdues.

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Criteuil-la-Magdeleine, Charente, route, voiture, phare, batterie, effet, atterrissage, boule, rouge, Sionneau, Filloneau, Poitou-Charente, Fillonneau, Sion, maçon, moteur, panne, arrêt, sphère, feu, électricité, électrique, police

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 février 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 4 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [jb1], [lc1], [ud1], [ud2].
1.1 Patrick Gross 11 janvier 2010 Addition [jb2], [go2].
1.2 Patrick Gross 7 juin 2010 Addition [la1].
1.3 Patrick Gross 18 septembre 2014 Additions, [fs1], [ni1].
1.4 Patrick Gross 14 décembre 2016 Additions, [lg1], [ub1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 décembre 2016.