France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

1954, Yssingeaux, Haute-Loire:

Référence pour ce cas: 54-Yssingeaux. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Le magazine rapporte que l'astrophysicien et ufologue Pierre Guérin a découvert un cas à Yssingeaux en Haute-Loire s'étant déroulé en 1954.

Le témoin est une femme de 40 ans au moment de l'enquête, habitant Paris, voyante qui exerce à titre professionnel et dont les "capacités" ont été testées par le professeur Rémy Chauvin qui a indiqué que "ses dons sont réels, mais il lui arrive également de se tromper."

Alors qu'elle avait environ 10 ans, un été en 1954 ou vers 1954, elle était en vacances chez ses grands-parents. Après le déjeuner, elle était sortie et se trouvait dans le jardin juste à côté de la maison. Elle a alors vu une grande lueur devant elle et a perdu connaissance.

Elle a repris connaissance un bonne heure plus tard dans la même propriété mais un kilomètre plus loin en plein milieu d'un champ de blé, sans savoir ce qui s'était passé pendant le temps écoulé ni comment elle avait pu être transportée plus loin.

Selon cette dame, c'est cette expérience qui est à l'origine de ses dons de voyance, puisqu'à partir de ce jour, il lui est arrivé des choses étranges: on ne pouvait plus lui toucher le nombril, cela la faisait sursauter et c'était insupportable. Ensuite, elle devint voyante, ce qui l'a beaucoup gênée au début quand elle a découvert qu'elle lisait fréquemment dans la pensée de ses proches, constatant qu'ils mentaient et imaginant qu'eux aussi pouvaient lire dans ses pensées.

Mise en pension, elle fut sujette à quantité de bizarreries qu'elle ne put jamais s'expliquer. Des boules ou des barres, dansaient parfois devant elle. Lorsqu'elle se sépara de son mari, il y a quelques années, elle a pensé à exploiter commercialement ses dons, et s'est constitué une clientèle. Elle a refusé des séances de regression hypnotique parce qu'elle craignait que cela lui fasse perdre les facultés qui sont devenues son gagne-pain.

[Ref. mu1:] "MUFON UFO JOURNAL":

L'article en [ld1] a été traduit en anglais et publié dans le MUFON UFO Journal.

[Ref. jc1:] DR. JACQUES COSTAGLIOLA:

L'ufologue et médecin Jacques Costagliola note dans son tableau de cas avec effets physiologiques néfastes:

date lieu témoins lésions source
??.??.1954 F, Yssingeaux (43) M.L, f, 10 ans AM, éclair, PC, rapt 1 h, relachée à >1 km, séq. Y LDN 314

Ce qui se lit:

A une date non précisée de l'année 1954, en France, à Yssingeaux dans le département de la Haute-Loire, un témoin non nommée de sexe féminin, L., âgée de 10 ans, a subi un AM (?), un éclair, a perdu connaissance, a été enlevée une heure, a été relâchée à plus d'un kilomètre du lieu initial, la source est le magazine d'ufologie "Lumières dans la Nuit" N.314.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'à Paris en 1954 à Haute Loire à Yssingeaux en 1954 "Au cours de l'été une fillette qui est en vacance chez ses grands-parents sort après le déjeuner dans le jardin. Elle observe une grande lueur devant elle et perd connaissance. Elle se réveille une heure plus tard dans un champs situé à un peu plus d'un km de l'endroit initial. A compté de ce jour ell dévelopa des dons pour lire les pensées et développa une hyper sensibilitée au niveau du nombril."

La source est indiquée comme "Lumières dans la Nuit".

[Ref. ad1:] ANNE DUFLOT:

Anne Duflot indique que parmi les "Cas d'abductions répertoriés en France" il y a:

DATES LIEUX TEMOINS SOURCES COMMENTAIRES
1954 Yssingeaux (Haute Loire) Dame de 48 ans, 10 ans en 1954 LDLN 314 Abd-M.T.

[Ref. rb1:] RENAUD BENOIST:

L'auteur indique qu'en été de 1954 dans la ville d'Yssingeaux en Haute-Loire une jeune fille a perdu connaissance quand elle s'est retrouvée face à une boule lumineuse de couleur bleue lors qu'elle se promenait seule dans une bois près de la ville.

Explications:

Il est délicat pour moi d'exposer mon explication de cette affaire sans mettre trop en cause la vie privée de la dame en question, mais je veux tout de même donner ces éléments:

Cette personne, compagne d'un ufologue avec lequel j'ai échangé dans les années 2000, a beaucoup fréquenté des forums ufologiques du web en utilisant un pseudyonyme fantaisiste. Ses écrits étaient totalement non crédible dans mon opinion; elle s'affirmait par exemple être elle-même la cause de l'apparition des OVNIS lors d'une célebre vague d'OVNIS bien plus récente, comme si ses "pouvoirs" avaient en quelque sorte appelé les "extraterrestres". Elle parle d'ailleurs plutôt de "hantitées" [sic, mot inventé par elle sensé signifier "entités"] que d'extraterrestres...

Cette personne a peut-être vu ou vécu quelque chose en 1954, je ne saurais démontrer le contraire; mais je me sens bien loin d'un témoignage convaincant - il n'y a d'ailleurs strictiement aucune information publiée sur l'observation autre que l'année, la ville, et ce "elle a vu une grande lueur et a perdu connaissance".

Je peux d'ailleurs noter qu'il y avait eu à Yssingeaux le 31 octobre 1954 un observation de ce qui était en fait certainement un météore. Et une autre à une date inconnue de septembre 1954.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Yssingeaux, Haute-Loire, lueur, missing time, champ, paranormal, voyance

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 6 avril 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 24 février 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lc1], [ad1].
1.1 Patrick Gross 26 janvier 2017 Addition [rb1].
1.2 Patrick Gross 2 mars 2017 Explcations changées, étaient "Non encore recherchée.".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 mars 2017.