France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

1954, Paris:

Référence pour ce cas: 54-paris3. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

L'hebdomadaire parisien Radar avait, lors de la vague de 1954 lancé, un premier concours offrant un million d'anciens francs à quiconque leur livrerait un martien. Le magazine a ensuite lancé un concours similaire pour récompenser toute photographie authentique de soucoupe volante.

Une des images montrées comme résultant du concours dans ce magazine, le 24 octobre 1954, parmi d'autres, aucune n'ayant été acceptée comme "authentique", était titrée "Grossier trucage":

Radar indiquait qu'elle a été prise à Paris par un photographe anonyme qui leur avait écrit:

"Ne prétendez pas que mon document est manifestement faux. D'ailleurs, je ne veux pas de votre million. Je cours après la science et non après les gros sous."

Le verdict "formel" par M. Natkin était: "Superposition de pellicules est effectuée!" - sans doute voulait-il dire double exposition du négatif.

Rapports:

[Ref. rdr1:] MAGAZINE "RADAR":

Scan

GROSSIER TRUQUAGE

PARIS. -- Un courageux anonyme nous la baille belle! Ce doit être un lecteur des "Liaisons dangereuses". Comme l'héroïne de ce livre, il court au-devant de la réfutation. "Ne prétendez pas, écrit-il, que mon document est manifestement faux. D'ailleurs, je ne veux pas de votre million. Je cours après la science et non après les gros sous." Sur ce sujet d'élite et ce truquage de chefs, M. Natkin est formel: Superposition de pellicules est effectuée!

[Ref. ort1:] O.R.T.F.:

Explications:

Probable trucage photographique.

L'hebdomadaire "Radar" avait lors de la vague de 1954 lancé un premier concours offrant un million d'anciens francs à quiconque leur livrerait un martien. Le magazine a ensuite lancé un concours similaire pour récompenser toute photographie authentique de soucoupe volante:

Le 14 février 1965, l'ORTF a diffusé à la télévision un documentaire sur les soucoupes volantes, au cours duquel des fragments de l'article de Radar apparaissaient. Je ne dispose ni de l'article intégral ni du jour et mois de sa parution.

L'image montrée en [rdr1] est parue dans ce magazine parmi d'autres, aucune n'ayant été acceptée comme "authentique", celle-ci étant titrée "Grossier trucage".

Je n'ai aucune autre information, et il n'est pas entièrement certain que l'image soit dite avoir été prise en France et en 1954.

Mise à jour le 27 avril 2020:

Ayant maintenant obtenu l'article dans Radar, j'ai pu compléter ce dossier.

Les évaluations du Jury de Radar étaient manifestement faites assez légèrement. L'image est certes probablement fraudulause, mais vu la façon dont le jury commentait les choses, il n'est même pas certain qu'ici, le seul de leurs membres qui ait donné un avis, Marcel Natkin, alors directeur du magazine Le Photographe, ait seulement réellement constaté le fait de la double exposition, qui n'est peut-être qu'une estimation.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Photographie, soucoupe, Paris, anonyme, double exposition, canular photographique

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 10 avril 2010 Première publication.
1.1 Patrick Gross 13 novembre 2019 Addition du Résumé.
1.2 Patrick Gross 27 avril 2020 Addition [rdr1]. Dans le Résumé, suppression de "Je n'ai trouvé aucune autre information pour le moment, et il n'est pas entièrement certain que l'image soit dite avoir été prise en France et en 1954." Addition à partir de "Radar indiquait..." Dans les Explications, ajout de la partie "Mise à jour le 27 avril 2020".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 avril 2020.