France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

1954, Paris:

Résumé:

Référence pour ce cas: 54-Paris2. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Le magazine hebdomadaire Radar, au coeur de la vague de soucoupe de 1954 en France, avait lancé un concours offrant un million de Francs de l'époque au premier qui leur enverrait une photographie de soucoupe volante que leur jury accepterait de considérer "authentique".

Au fil des numéros, le magazine présentait certaines de photos qu'ils avaient reçu, avec peu d'informations et un "verdict" (souvent sommaire voire contradictoire) de leur jury.

A la page 2 de leur numéro du 24 octobre 1954, on trouvait entre autre cette photographie:

Scan

Le magazine l'expliquait ainsi:

CE N'EST QU'UN CHAPEAU

PARIS. -- Tous nos experts sont d'accords pour qualifier de truquage ce document. M. Chéreau pense qu'il s'agit d'un chapeau de scout lancé devant un balcon ou bien d'une supercherie par superposition. Pour M. Natkin, l'identification du chapeau ne fait pas de doute. "Cette prétendue soucoupe, assure-t-il, ne pouvait se trouver qu'à une dizaine de mètres au maximum du photographe. Celui-ci a peut-être été victime d'une grosse farce d'un locataire de l'étage supérieur." En fait, comme il est vrai que "Radar" est toujours là, nous sommes en mesure de cerner les limites étroites entre lesquelles s'est effectuée la prise de vue. Le jeune Persiaux, 56, rue Fontaine-au-Roi, (11e arrondissement), s'est, un beau matin, emparé de l'appareil photo de sa soeur aînée. Non sans remords d'ailleurs, car il n'était pas sûr que la petite fille prendrait bien la chose. Il a jeté son chapeau de boy scout par-dessus le balcon et il a pressé le bouton. On n'est pas millionnaire si facilement.

Rapports:

[Ref. rdr1:] MAGAZINE "RADAR":

Scan

CE N'EST QU'UN CHAPEAU

PARIS. -- Tous nos experts sont d'accords pour qualifier de truquage ce document. M. Chéreau pense qu'il s'agit d'un chapeau de scout lancé devant un balcon ou bien d'une supercherie par superposition. Pour M. Natkin, l'identification du chapeau ne fait pas de doute. "Cette prétendue soucoupe, assure-t-il, ne pouvait se trouver qu'à une dizaine de mètres au maximum du photographe. Celui-ci a peut-être été victime d'une grosse farce d'un locataire de l'étage supérieur." En fait, comme il est vrai que "Radar" est toujours là, nous sommes en mesure de cerner les limites étroites entre lesquelles s'est effectuée la prise de vue. Le jeune Persiaux, 56, rue Fontaine-au-Roi, (11e arrondissement), s'est, un beau matin, emparé de l'appareil photo de sa soeur aînée. Non sans remords d'ailleurs, car il n'était pas sûr que la petite fille prendrait bien la chose. Il a jeté son chapeau de boy scout par-dessus le balcon et il a pressé le bouton. On n'est pas millionnaire si facilement.

[Ref. ort1:] O.R.T.F.:

Explications:

Probable canular photographique.

L'hebdomadaire Radar avait lors de la vague de 1954 lancé un premier concours offrant un million d'anciens francs à quiconque leur livrerait un martien. Le magazine a ensuite lancé un concours similaire pour récompenser toute photographie authentique de soucoupe volante:

Le 14 février 1965, l'ORTF a diffusé à la télévision un documentaire sur les soucoupes volantes, au cours duquel des fragments de l'article de Radar apparaissaient. Je ne dispose ni de l'article intégral ni du jour et mois de sa parution.

L'image montrée en [rdr1] est parue dans ce magazine parmi d'autres, aucune n'ayant été acceptée comme "authentique", celle-ci étant titrée "Grossier trucage".

Je n'ai aucune autre information, et il n'est pas entièrement certain que l'image soit dite avoir été prise en France et en 1954.

Mise à jour au 27 avril 2020:

J'ai obtenu une reproduction de l'articulet correspondant dans le magazine Radar [rdr1], ce qui me permet de compléter le dossier, avec le lieu notamment.

Seuls deux membres du jury donnent un avis. Marcel Natkin, alors directeur du magazine Le Photographe, et Louis (ou Jules) Chéreau, "délégué général du congrès pour le progrès scientifique".

Les explications de Radar semblent bien résulter d'une enquête qu'ils ont menée. je change donc mon évaluation:

Canular photographique.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Paris, photographie, soucoupe, Persiaux, canular photographique, disque, chapeau, enfant

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 10 avril 2010 Première publication.
1.1 Patrick Gross 27 avril 2020 Additions [rdr1], Résumé. Dans les Explications, addition de la partie "Mise à jour au 27 avril 2020".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 avril 2020.