France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

16 octobre 1954, Lagny-sur-Marne, Seine-et-Marne:

Référence pour ce cas: 16-oct-54-Lagny-sur-Marne. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. df1] JOURNAL "FRANCE-DIMANCHE":

Scan

Un "cul de bouteille" lumineux et silencieux au-dessus d'Orly et dans le ciel de Paris

Le témoignage le plus troublant, cette semaine, sur les soucoupes volantes, vient de la région parisienne: d'Orly. Samedi 16 octobre, MM. Raymond Capelle et Charles Birest, après dîner à 21 h. 35, sortaient de chez M. Capelle, 8, rue du Puy-de-Dôme à Orly, lorsqu'ils aperçurent dans le ciel un engin mystérieux. Filant d'Est en Ouest, cet engin, en forme de "cul de bouteille", tournait sur lui-même et laissait derrière lui une traînée lumineuse orange, jaune et bleue, longue de trente fois environ le diamètre de l'engin. A son passage, cette traînée lumineuse a entièrement éclairé la rue. Après quelques secondes, l'engin a disparu derrière une maison. M. Capelle est employé au service "trafic" d'Air France à Orly. Pendant cinq ans (quatre ans en Indochine, un an à Orly), il a appartenu à la gendarmerie de l'air. Il reconnait n'impore quel type d'appareil au bruit de son moteur. "Je ne peux me tromper, dit-il. Il ne s'agit pas d'un avion à réaction, cet engin ne faisait aucun bruit, c'est ce qui lui donne son caractère surnaturel". M. Birest, employé à L'U.S.A.F., travaille au terrain d'Orly depuis trente ans. Il confirme en tout points le témoignage de M. Capelle. Cet engin a également été observé par de nombreux Parisiens et banlieusards qui en ont situé le passage de la Bourse à Neuilly. Trois C.R.S. l'ont également vu au-dessus de Lagny.

[Ref. nr1:] JOURNAL "LA NOUVELLE REPUBLIQUE":

Observé par des centaines de témoins

UN ETRANGE ENGIN TRAVERSE LE CIEL DE L'ILE DE FRANCE

Melun. -- Des centaines de témoins, habitant les communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret et Thoméry disent avoir vu, jeudi soir, un phénomène étrange: un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de vingt mètres, à 300 mètres d'altitude.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

Un des témoins, Mr. André L..., spécialiste de la météo, qui habite Thoméry, estime que la vitesse de l'engin était de l'ordre de 10.000 kilomètres-heure, tout simplement. M. L... a précisé:

"Je suis absolument certain, car je connais bien cette question, qu'il ne s'agit ni d'un avion ni d'un ballon sonde."

Picoti, picota...

Un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime), roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait.

L'enfant, qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment, une vive lueur passant du rouge vif à l'orange aveugla l'automobiliste qui a cependant pu distinguer un engin immobile dans l'espace pendant quelques instants. Puis, celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Même phénomène à Critreuil-la-Magdeleine (Charente), où mardi vers 20 heures, M. Sion eut les phares de sa voiture éteints et sa batterie mise à plat par une boule rouge de deux mètres de diamètre, qui s'éleva de la route en provoquant un violent déplacement d'air.

En Italie, on signale un peu partout de très nombreuses soucoupes et cigares tandis qu'en Suède, un "disque en rotation" a été aperçu en divers points de la région. Il s'agirait d'un aérolithe.

[Ref. er1:] JOURNAL "L'EST REPUBLICAIN":

Scan

"Piles" de soucoupes dans le ciel de l'Ile-de-France

"L'une d'elles allait à 10.000 à l'heure", estime un témoin

Paris. -- Le doux ciel d'Ile-de-France a été sillonné, au cours des dernières vingt-quatre heures, par de nombreux engins mystérieux.

Tous ne se sont manifestés qu'à la tombée de la nuit, mais les témoins ont apportés beaucoup de précisions et ils sont désormais inscrits sur la longue liste de "ceux qui en ont vu". A Bray-sur-Seine comme à Lagny, à Moret comme à Thomery, de nombreux habitants ont aperçu à la nuit tombante, un engin de forme ovale, de couleur jaune orange, mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude. Précision: les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur était apparue.

L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse. Ce ne pouvait être qu'un Martien!

L'un des témoins, M. André L..., spécialiste de la météo a estimé que l'engin circulait à des dix mille km-heure environ. Il a donc, à la fois, une bonne vue et une idée précise de la vitesse. M. L... a précisé: "Je suis absolument certain de ce que j'avance, car je connais bien la question". Mais personne n'en doute.

A Melun même, plusieurs jeunes filles, sortant d'un cours du soir, affirment avoir aperçu dans le ciel, un engin à peu près semblable qui, après s'être arrêté pendant une dizaine de minutes, se serait élevé très rapidement dans le ciel.

Cependant, une boule lumineuse ressemblant à un phare d'auto est apparue, à six reprises, à deux industriels de Melun qui circulaient sur la route nationale Melun-Rubelles. L'apparition de ce foyer lumineux a provoqué à chaque fois un très large éclair illuminant la région.

Pour finir, plusieurs cavaliers d'un centre hippique de La Rochelle affirment avoir vu un personnage s'enfuir de leur parc. "Il était étrange, disent-ils. Ce ne pouvait être qu'un Martien". Voilà des témoins qui ne sont pas dénués d'un certain sens de l'humour.

Picoti, picota...

Beaucoup plus inquiétant, sinon amusant, est le témoignage d'un automobiliste de Cherbonnières (Charente-Maritime). Celui-ci roulait sur la route de Souzou en compagnie de son fils âgé de trois ans, lorsqu'il ressentit sur tout le corps des picotements semblables à des décharges électriques qui s'accentuaient au fur et à mesure que sa voiture avançait. L'enfant qui ressentit les mêmes malaises, se mit à pleurer. Bientôt, le moteur de l'auto s'arrêta et les phares s'éteignirent. Au même moment une vive lueur "passait" du rouge vif à l'orange.

Aveuglé, l'automobiliste put, cependant distinguer un engin immobile dans l'espace quelques instants, puis celui-ci disparut bientôt. Aussitôt après, le conducteur put remettre en marche le moteur de sa voiture.

Disque italien

De nombreux disques, soucoupes et cigares volant ont, en outre, été aperçus dans le ciel d'Italie, tant au-dessus de Milan que de Pérouse ou de Bologne.

Le témoignage le plus précis a été recueilli à Naples, où deux ouvriers qui se trouvaient dans la banlieue de la ville, ont nettement distingué un appareil, de forme circulaire, se déplaçant dans le ciel à huit cents mètres d'altitude environ, suivant une direction nord-est. Le phénomène a duré trois minutes et les deux ouvriers ont pu préciser que la carcasse métallique du disque était peinte en rouge et qu'une fumée blanche s'en échappait.

... et aérolithe suédois

Enfin un objet lumineux ayant, selon certains témoins, l'apparence d'un disque en rotation, et selon d'autres celle d'un avion violemment éclairé, a été aperçu au-dessus de plusieurs villes au centre-ouest de la Suède. L'objet était environné d'étincelles. On suppose qu'il s'agit d'un aérolithe d'une exceptionnelle luminosité.

[Ref. qh1:] JOURNAL "LE QUOTIDIEN DE LA HAUTE-LOIRE":

[...]

APPARITION DANS LE CIEL DE L'ILE-DE-FRANCE

De très nombreux témoins, habitants des communes des régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, Thomery ont déclaré avoir vu à la nuit tombée, un phénomène étrange: un engin de forme ovale de couleur jaune orange mesurant plus de 20 mètres, à 300 ou 400 mètres d'altitude, précisons; les 20 mètres seraient la mesure réelle de l'objet et non sa dimension telle qu'elle leur est apparue. L'engin est resté immobile pendant un certain temps et a disparu à une vitesse vertigineuse.

[...]

Article complet disponible ici.

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel écrit du météore du 16 octobre 1954 à 21:30:

LE TEST DU METEORE. Le 16 octobre, comme par un fait exprès, un splendide bolide traversa le nord de la France vers 21:30. Il fut observé sur une vingtaine de départements par des milliers de personnes, depuis l'Allier jusqu'à la Lorraine et de la frontière Suisse à Paris. Naturellement de nombreux témoins crurent avoir vu une Soucoupe Volante et le dirent. Les journaux imprimèrent "Soucoupe Volante à Orly", ou "à Montididier" ou "à Metz." Mais une fois encore la description faite par toutes ces cervelles débiles se révéla d'une remarquable honnêteté.

[...]

Les innombrables témoignages recueillis montrent en effet que même quand les témoins ont appelé "Soucoupe Volante" l'objet observé, leur description est identique sur 200.000 kilomètres carrés où le phénomène fut visible: une "boule orange suivie d'une traînée", une "grosse boule lumineuse avec une queue", un "oeuf volant suivi d'une traînée", un "cul de bouteille avec une traînée de trente fois son diamètre", etc. Le même phénomène est uniformément décrit.

[...]

[Ref. us1:] ARCHIVES US AIR FORCE:

Les archives du programme d'enquête sur les OVNIS "Blue Book" de l'US Air Force comprennent un certain nombre de comptes rendus de la presse concernant les soucoupes en France en 1954, dont cette traduction sans source:

De très nombreux témoins, vivant dans les régions de Bray-sur-Seine, Lagny, Moret, et Thomery, ont vu un phénomène étrange à la tombée de la nuit: un engin ovale de couleur jaune-orange, de plus de 20 mètres de diamètre, à une altitude de seulement 300-400 mètres. (NOTA: ces 20 mètres sont donnés comme étant la taille réelle de l'objet, pas son taille apparente.) La machine est restée immobile pendant un moment, puis a disparu à une vitesse époustouflante.

Un des témoins, M. André L... spécialiste météorologique, qui habite à Thomery, estime la vitesse de l'engin comme étant de l'ordre de 10.000 km/hr. (6000 mi/hr, presque 2 mi/sec.) M. L... a déclaré: "Je suis absolument certain, puisque je suis tout à fait au courant de ce sujet, que ce qui a été vu n'était ni un aéronef ni un ballon météo."

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

L'auteur de la base de données indique qu'à Lagny-sur-Marne en Seine-et-Marne, le 16 octobre 1954 à 21:35, un objet traversant le ciel a été observé par plusieurs personnes dont trois CRS.

La source est indiquée comme "Alerte dans le ciel par Garreau Charles ** Alain Lefeuvre 1981".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Seine et Marne à Lagny sur Marne le 21 octobre 1954 à une heure non connue, "Plusieurs personnes ont observée un objet de forme ovale de couleur jaune orange mesurant plus de 20 mètres. L'objet est resté immobile à 300 ou 400 m d'altitude avant de disparaître à une vitesse vertigineuse."

Luc Chastan indique la source comme "Le Méridional".

NOTE:

Selon le journal "La Nouvelle République" de Bordeaux du 23 octobre, comme reproduit ici en ref. [nr1], l'observation s'est produite "jeudi soir" ce qui serait le 14 octobre et non le samedi 16 octobre.

Explications:

Le météore du 16 octobre 1954 à 21:30.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lagny-sur-Marne, Seine-et-Marne, objet, multiple, officiel

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 17 avril 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 27 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 12 janvier 2009 Addition [lc2].
1.2 Patrick Gross 17 juillet 2010 Additions [us1].
1.3 Patrick Gross 28 novembre 2016 Addition [er1].
1.4 Patrick Gross 12 décembre 2016 Addition [fd1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 12 décembre 2016.