France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

16 octobre 1954, Lacour, Tarn-et-Garonne:

Référence pour ce cas: 16-oct-54-Lacour. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans leur livre de 1979 "La Grande Peur Martienne", les ufologues Gérard Barthel et Jacques Brucker donnaient ce texte comme provenant du journal Sud-Ouest du 21 octobre 1954:

"Monsieur Chabanneau, propriétaire du Moulin de Mestre, raconte - je gardais le bétail lorsque nous avons nettement aperçu plus d'une quarantaine d'engins qui évoluaient à une altitude de 1 500 à 2 000 mètres. Déplacement sud nord à grande vitesse. Formes différentes: rondes, ovales, triangulaires. Certains possédaient en dessous une sorte de nacelle, d'autres paraissaient jumelés. On distinguait nettement une sorte de chaîne qui les reliait. Le dernier vu au coucher du soleil, sur Lacour, avait une couleur rouge écarlate provenant certainement du soleil couchant."

"Avant le coucher du soleil, la couleur de ces engins était d'une teinte mate comme la Lune. Certains avançaient à une vitesse vertigineuse comparable aux étoiles filantes. D'autres se déplaçaient moins rapidement, certains à une allure relativement modérée. Ils semblaient faire équipe de trois ou quatre. Pendant plus d'une heure, nous fûmes intrigués."

Ils expliquent que s'il n'y avait pas eu cet article, ils n'auraient pas pensé que c'était un météore... Et ailleurs dans leur livre, ils notaient:

"Lacour - 82 - 17:30: enquête. Phénomène lumineux fugitif."

Rapports:

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs notent ce cas au 16 octobre 1954:

"Lacour - 82 - 17:30: enquête. Phénomène lumineux fugitif."

Plus loin dans leur livre, ils notent qu'ils n'auraient pas pensé à un météore s'il n'y avait eu cet article du "Sud-Ouest" du 21 octobre, dont ils donnent ainsi la teneur:

"Monsieur Chabanneau, propriétaire du Moulin de Mestre, raconte - je gardais le bétail lorsque nous avons nettement aperçu plus d'une quarantaine d'engins qui évoluaient à une altitude de 1 500 à 2 000 mètres. Déplacement sud nord à grande vitesse. Formes différentes: rondes, ovales, triangulaires. Certains possédaient en dessous une sorte de nacelle, d'autres paraissaient jumelés. On distinguait nettement une sorte de chaîne qui les reliait. Le dernier vu au coucher du soleil, sur Lacour, avait une couleur rouge écarlate provenant certainement du soleil couchant."

"Avant le coucher du soleil, la couleur de ces engins était d'une teinte mate comme la Lune. Certains avançaient à une vitesse vertigineuse comparable aux étoiles filantes. D'autres se déplaçaient moins rapidement, certains à une allure relativement modérée. Ils semblaient faire équipe de trois ou quatre. Pendant plus d'une heure, nous fûmes intrigués."

Explications:

Je n'ai aucune idée de ce que cette quarataine de lumières avait bien pu être, mais l'explication de Barthel et Brucker est manifestement ridicule..

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lacour, Tarn-et-Garonne, lumineux, Chabanneau, Moulin de Mestre, rapide, lent, étoiles filantes, rond, ovale, triangle, lien, mat, rouge, orange, durée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 30 janvier 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 28 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 16 décembre 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 décembre 2019.