France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

16 octobre 1954, Arpheuilles-Saint-Priest, Allier:

Référence pour ce cas: 16-oct-54-Arpheuilles-Saint-Priest. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal Centre-Matin du 21 octobre 1954 aurait rapporté une observation du 16 octobre 1954 à 21:30 à Arpheuilles-Saint-Priest:

"M. Jean Civade de Montrobert vit passer d'est en ouest un engin lumineux allongé de la taille d'une grosse étoile. L'appareil lançait des étincelles autour de lui et laissait dans son sillage une traînée lumineuse orange. Altitude estimée à moins de 1000 m vitesse entre 2500 et 3000 km / h."

Le lendemain le même journal aurait ajouté que messieurs Louis Bourdeau, Albert Bizet, et quatre autres membres de la famille Bourdeau avaient vu une forme discoïdale lumineuse.

Mr. Bizet qui roulait à ce moment-là à mobylette, était tombé en panne au moment de l'apparition de l'objet, et après sa disparition, sa mobylette s'est remise à fonctionner normalement.

Il est à noter que ce cas dit "Arpheuilles-Saint-Priest" est mélangé avec celui dit "Domérat", les deux lieux étant cités, le nom "Boudeau" étant "Bourdeau" dans d'autres sources.

Rapports:

[Ref. am1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel écrit du météore du 16 octobre 1954 à 21:30:

LE TEST DU METEORE. Le 16 octobre, comme par un fait exprès, un splendide bolide traversa le nord de la France vers 21:30. Il fut observé sur une vingtaine de départements par des milliers de personnes, depuis l'Allier jusqu'à la Lorraine et de la frontière Suisse à Paris. Naturellement de nombreux témoins crurent avoir vu une Soucoupe Volante et le dirent. Les journaux imprimèrent "Soucoupe Volante à Orly", ou "à Montididier" ou "à Metz." Mais une fois encore la description faite par toutes ces cervelles débiles se révéla d'une remarquable honnêteté.

[...]

Les innombrables témoignages recueillis montrent en effet que même quand les témoins ont appelé "Soucoupe Volante" l'objet observé, leur description est identique sur 200.000 kilomètres carrés où le phénomène fut visible: une "boule orange suivie d'une traînée", une "grosse boule lumineuse avec une queue", un "oeuf volant suivi d'une traînée", un "cul de bouteille avec une traînée de trente fois son diamètre", etc. Le même phénomène est uniformément décrit.

[...]

[Ref. ou1] MAGAZINE "OURANOS":

16/10/1954 Arpheuilles Saint-Priest (21 heures 30).

M. Jean Civade de Montrobert vit passer d'est en ouest un engin lumineux allongé de la taille d'une grosse étoile. L'appareil lançait des étincelles autour de lui et laissait dans son sillage une traînée lumineuse orange. Altitude estimée à moins de 1000 m vitesse entre 2500 et 3000 km / h. (Centre Matin du 21/10/1954).

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

16 octobre (Centre Matin du 21-10) Arpheuilles-Saint-Priest 21:30.

M. Jean Civade, de Montrobert, vit passer d'E en 0 un engin lumineux allongé de la taille d'une grosse étoile. Il lançait des étincelles autour de lui, laissant dans son sillage une traînée lumineuse orange.

[Ref. io1:] MAGAZINE "INFO-OVNI":

019 16/10/1954 2l h. 30 Arpheuilles-St-Priest (Monrobert)

Témoin - M. Civade

Le témoin vit passer d'E. en O. à haute alt. et à grande vit., un engin lumineux allongé de la taille d'une grosse étoile laissant derrière elle un sillage lum. orange (Centre Matin du 21/10/54)

[Ref. bb1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs notent ce cas au 16 octobre 1954:

"Arpheuilles-Saint-Priest - 03 - 21 h 30: enquête. Description évidente d'un bolide, confirmée par "Centre-Matin du 21 octobre qui délirera le lendemain sur le cas de Domérat."

Plus loin dans leur livre, ils affirment que "le peu d'enquêteurs sérieux" qui avaient admis le fait que c'était un météore qui avait généré ce type d'observations étaient les techniciens du bureau scientifique de l'Armée de l'Air.

[Ref. ld2:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

16. Arpheuilles Saint-Priest (Allier), le 16 octobre 1954.

Version B&B: Description évidente d'un bolide confirmée par Centre-Matin du 21 Octobre (p. 203). Version LDLN: Centre-Matin du 21 Octobre parle d'un "cigare" vu par le témoin en dessous de 1 000 m.

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

Jean Sider a découvert ce cas dans le journal "Centre-Matin" du 22 octobre 1954:

Le 16 octobre 1954, à 21:30, A Arpheuilles-St.Priest, dans l'Allier, M. Louis Bourdeau, M. Albert Bizet et quatre autres membres de la famille Bourdeau observent une forme discoïdale lumineuse.

M. Bizet qui roulait à ce moment-là à mobylette, tombe en panne au moment de l'apparition de l'objet. Après la disparition du phénomène, sa mobylette se remet à fonctionner normalement.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Allier à Arpheuilles St Priest le 16 octobre 1954 à 21:30 heures, "Six témoins observent une forme discoïdale lumineuse. L'un d'entre eux qui roulait à ce moment là à mobylette, tombe en panne au moment de l'apparition de l'objet. Après la disparition du phénomène, sa mobylette se remet à fonctionner normalement."

La source est indiquée être mon site web sous la forme: "Les OVNI vus de près par Gross Patrick ** http://ufologie.net" (l'ancienne adresse de sa page d'accueil).

Explications:

Le météore du 16 octobre 1954 à 21:30.

Barthel et Brucker [bb1] tout comme LDLN [ld2] ont des commentaires bien douteux. Il est vrai que le journal ne semble pas "confirmer" que c'était un météore comme l'affirment Barthel et Brucker, mais c'en était bien un, tout le monde y compris LDLN aurait dû le savoir. LDLN semble accorder du crédit à "cigare" et "1000 m", mais il faut être naïf pour croire que l'on puisse donner l'atitude d'un phénomène que l'on ne reconnait pas tel qu'un météore, et naïf pour prendre "cigare" au pied de la lettre.

Etonnamment, seul Jean Sider [js1] semble avoir lu le journal Centre-Matin du 22 octobre 1954, puisqu'il évoque la panne de la mobylette d'un des témoins. Mais je ne ferais pas de cla une "preuve"que cela n'aurait pas été un météore: la machine a pu caler à cause d'une fausse manoeuvre du témoin supris de voir une "soucoupe volante" et il n'y a rien de mystérieux à ce que la mobylette ait pu être redémarrée.

Il est à noter que ce cas dit "Arpheuilles-Saint-Priest" est mélangé avec celui dit "Domérat", les deux lieux étant cités, le nom "Boudeau" étant "Bourdeau" dans d'autres sources.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Arpheuilles-Saint-Priest, Allier, multiple, Louis Bourdeau, Albert Bizet, objet, disque, lumineux, disque, mobylette, moteur, panne, engin, allongé, étoile, étincelles, traînée, orange, haut, rapide

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 22 octobre 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 26 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Addition [lc1].
1.1 Patrick Gross 22 décembre 2018 Additions [ou1], [ld1], [io1], Résumé. Explications changées, étaient "Le météore du 16 octobre 1954 à 21:30."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 décembre 2018.