France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

13 novembre 1954, Buchy, Seine-Maritime:

Référence pour ce cas: 13-Nov-54-Buchy. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Le Courrier Cauchois, d'Yvetot, citait le 23 novembre 1954 une lettre "d'autant plus digne de foi" qu'elle provenait d'une personnalité fort connue de Rouen, "qui passe pour ne pas s'en laisser conter aisément," monsieur "R. L."

L'homme racontait que dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 heures du matin, il revenait de Buchy au volant de sa voiture 4 CV, et s'apprêtait à s'engager sur la Route Nationale 28 qui va de Neufchatel à Rouen.

Il avait dépassé le passage à niveau de 500 mètres environ lorsqu'il a soudainement vu une lueur qui semblait stationner sur le bord droit de la route, à une centaine de mètres devant lui.

Aussitôt, la "chose" a décollé et est partie vers le nord, mais au lieu de s'élever à la verticale, "comme à l'habitude, l'engin semblait onduler à quelques mètres du sol. La lueur, d'un blanc verdâtre, était régulièrement intermittente et semblait précéder une masse sombre qui semblait progresser par bonds à une vitesse que j'estime de l'ordre de 150 km - heure."

En arrivant à la hauteur où devait se trouver l'engin quand il l'a vu initialement, il s'est senti comme paralysé, et de 90 km à l'heure, vitesse à laquelle il roulait, il a dû bientôt repasser en seconde, sans avoir eu conscience de ralentir volontairement.

L'homme disait qu'il "n'affirme pas avoir été soumis à une influence extérieure, mais n'ayant pas l'habitude de m'émouvoir d'un rien, je ne puis attribuer un tel effet 'd'inhibition'..."

Certaines sources indiquent que l'affaire était également parue dans le journal Paris-Normandie du 15 novembre 1954 soit 8 jours avant.

C'est ensuite, en 1956, l''écrivain de science-fiction et ufologue pionnier Jimmy Guieu qui nous rapporte qu'il connaît personnellement le témoin de cette affaire, qui est son ami, qu'il juge être un homme solide, absolument sincère, qui a été effrayé mais n'a pas cédé à la panique. Giueu donne un récit qui est pour part mot pour mot celui de la lettre de R. L. au journal, ajoutant simplement que lorsque l'objet lumineux s'était éloigné puis avait fini par disparaître, le témoin a de nouveau pu rouler normalement.

Guieu ajoute également qu'au moment où le témoin s'était senti "comme paralysé", il avait "éprouvé un curieux picotement sur tous le corps".

Rapports:

[Ref. cc1:] JOURNAL "LE COURRIER CAUCHOIS":

Scan

Toujours près de Buchy

Encore un témoignage au dossier des "engins non identifiés"

"Dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 heures du matin, je revenais de Buchy, au volant de ma 4 CV, et m'apprêtais à m'engager sur la R.N. 28, de Neufchatel à Rouen, nous déclare M. R. I..., lorsque j'ai été témoin de la scène suivante:

"J'avais dépassé le passage à niveau de 500 mètres environ lorsque j'aperçus soudain une lueur, qui semblait stationner sur le bord droit de la route, à une centaine de mètres devant mois [sic, "moi"]. Aussitôt, la "chose" décolla et s'enfuit vers le nord, mais au lieu de s'élever à la verticale, comme à l'habitude, l'engin semblait onduler à quelques mètres du sol. La lueur, d'un blanc verdâtre, était régulièrement intermittente et semblait précéder une masse sombre qui semblait progresser par bonds à une vitesse que j'estime de l'ordre de 150 km - heure.

"En arrivant à la hauteur où devait se trouver l'engin quand je l'aperçus, je ne sais ce qui se passe, mais je me sentis comme paralysé, et de 90 km à l'heure, vitesse à laquelle je roulais, je dus bientôt repasser en seconde, sans avoir eu conscience de ralentir volontairement.

"Je n'affirme pas avoir été soumis à une influence extérieure, mais n'ayant pas l'habitude de m'émouvoir d'un rien, je ne puis attribuer un tel effet d' "inhibition"...

Ce témoignage est d'autant plus digne de foi qu'il émane d'une personnalité rouennaise fort connue, qui passe pour ne pas s'en laisser compter [sic, "conter"] aisément.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

L'écrivain de science-fiction et ufologue pionnier Jimmy Guieu note qu'il connaît personnellement le témoin de cette affaire, son ami Mr. R.L., de Rouen, qu'il juge être un homme solide, absolument sincère, qui a été effrayé mais n'a pas cédé à la panique. Il fournit le récit de son ami:

A 2 heures du matin du samedi 13 novembre 1954, il revenait de Buchy en Seine-Maritime au volant de sa 4CV et s'apprêtait à s'engager sur la RN 28 qui joint Neufchatel à Rouen. Il avait dépassé le passage à niveau de 500 mètres environ quand il a soudain aperçu une lueur qui semblait stationner sur le bord droit de la route à une centaine de mètres devant lui. La chose a aussitôt décollé et s'est enfui vers le nord, sans s'élever à la verticale mais en ondulant à quelques mètres au-dessus du sol.

C'était une lueur d'un blanc verdâtre qui était régulièrement intermittente et semblait précéder une masse sombre en paraissant progresser par bonds à une vitesse qu'il a estimé à 150 km/h.

Quand il est arrivé à la hauteur où devait se trouver l'engin quand il l'a vu la première fois, il n'a pas compris ce qui se passait car il a éprouvé un curieux picotement sur tous le corps et s'est senti comme paralysé. Il avait roulé à 90 km/h mais il a du passer en seconde, sans qu'il ait eu la conscience de ralentir volontairement.

L'objet lumineux s'est éloigné, a fini par disparaître et il a de nouveau pu rouler normalement.

[Ref. mc1:] "MICHEL CARROUGES":

L'auteur indique que le 13 novembre 1954 en Seine-Maritime, R.L. en auto voit un engin décoller avec une lueur blanc-verdâtre intermittente à 100 mètres devant lui au bord de la route. Quand il arrive au niveau d'où se trouvait l'engin il sent des picotements et un effet de paralysie.

La source est indiquée comme "G. II. p. 170."

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

408 -001.27521 49.57560 13 11 1954 INTER.RN28-RN319 F 001133 G

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

Jacques vallée indique que le 13 novembre 1954, près de Buchy, un appareil lumineux s'est envolé pendant que les témoins étaient paralysés et ressentaient des fourmillements. Le moteur de leur voiture a ralenti, mais n'a pas calé.

[Ref. fl1:] FERNAND LAGARDE:

Cet ufologue listait dans un tableau un cas à Buchy dans le département 76, avec comme source la Flying Saucer Review N° 182. [La FSR n'utilisait pas ce type de numérotation, il s'agit d'un numéro de cas].

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

337

13 Novembre 1954. Buchy (France):

A l'intersection des routes N28 et N319, M. R. L., de Rouen, a vu un engin lumineux qui décollait. Il sentit alors des picotements et fut paralysé. Le moteur de sa voiture ralentit mais ne cala pas. (Quincy).

[Ref. ga1:] GROUPE D'UFOLOGIE "G.A.B.R.I.E.L.":

17) 13/11/1954 Buchy (Seine-Maritime) (02 h . 00 )

Témoin M. R. L., personnalité rouennaise et relation de J. Guieu. Le témoin circulait en 4 CV sur la N28 lorsqu'il aperçut une lueur qui semblait stationner sur le bord droit de la route. Un objet s'envola et disparut vers le nord.

En arrivant à hauteur de l'endroit où avait dû stationner l'objet, le témoin ressentit des picotements dans tout le corps, fut presque "paralysé" et sa voiture fut inexplicablement ralentie.

G .2 p. 170- V.c N° 337.

NOTE: A l'heure actuelle, cette affaire constitue un cas unique de "paralysie" à retardement. Pour "impossible" que puisse paraître un tel état de fait, il ne saurait être question de le nier purement et simplement.

Une enquête approfondie s'impose.

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs indiquent que le cas à Buchy en Seine-Maritime du 13 novembre 1954 est documenté succinctement dans le catalogue de Jacques Vallée et LDLN de janvier 1970:

A l'intersection des routes nationales 28 et 319, Mr. R.L., de Rouen, a vu un engin lumineux qui décollait, il a alors ressenti des picotements et s'est trouvé paralysé. Le moteur de sa voiture a ralenti mais n'a pas calé.

[Ref. ga2:] GROUPE D'UFOLOGIE "G.A.B.R.I.E.L.":

13/11/1954 Buchy (Seine Maritime).

Le témoin ressentit des picotements et fut comme paralysé.

Nous arrêtons là ce "catalogue" que nous avons volontairement limité aux phénomènes de type 1 (Classification Vallée) qui se déroulèrent sur le sol français pour la seule année 1954.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 13 novembre 1954, à 2 heures du matin, Mr. R.L., une personnalité de Rouen et relation de l'ufologue et écrivain de science-fiction Jimmy Guieu revenait en 4CV de Buchy sur la route départementale 919 et s'apprêtait à s'engager sur la route nationale RN 28 de Neufchatel à Rouen et venait de dépasser un passage à niveau de 500 mètres environs, quand il a vu une lueur d'un blanc verdâtre qui semblait stationner sur le bord droit de la route à une centaine de mètres de lui.

Cela a aussitôt décollé en ondulant, à quelques mètres du sol. La lueur est intermittente régulièrement et semble précéder une masse sombre qui avance par bonds à une vitesse qu'il a estimée à 150 km/h.

Au moment où il arrivait au niveau de l'atterrissage, il a éprouvé un curieux picotement sur tout le corps et s'est senti paralysé. "De 90 km/h, vitesse à laquelle il roulait, il doit passer en seconde, sans avoir eu conscience de ralentir volontairement."

L'objet s'est éloigné et tout est redevenu normal.

Les auteurs citent Jacques Vallée, Jimmy Guieu, Guy Quincy et le journal Paris-Normandie du 15 novembre 1954 comme sources.

[Ref. mr1:] MARK RODEGHIER:

13 nov, 1954

FRANCE, près de Buchy: Un OVNI lumineux s'est élevé du sol alors que le moteur de la voiture des témoins ralentissait mais ne tombant pas complètement en panne. Ils étaient également paralysés et sentaient des picotements sur leur peau. (The Humanoids, Bowen)

[Note: Il n'y avait selon les comptes-rendus que j'ai trouvé qu'un seul témoin.]

[Ref. mf1:] MICHEL FIGUET:

Cet ufologue a noté:

CAS Nr CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
277 CE2 11 13 1854 [sic, 1954] 02.00 Buchy "Vieux-Manoir" 76750 D5 NI, (OVNI : p. 212)

[Ref. cc1:] CHRISTIAN SOUDET:

Dans les petites annonces du magazine LDLN, est indiqué que l'ufologue Christian Soudet recherche des documents afin d'établir un catalogue régional, et note entre autre qu'il cherche un article du journal "Paris-Normandie du 15/11/54" se rapportant au cas de Buchy du 13 novembre 1954.

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

13 novembre. Buchy, France. (3:30 a.m.)

Posé au sol à côté de l'intersection des routes N28 et N319 à Rouen, France, il y avait un objet lumineux qui a dégagé des rayons vert-blancs de lumière clignotante. Un automobiliste avec les initiales "R.L.," a eu des ennuis avec le système électrique de sa voiture pendant que son véhicule dépassait l'OVNI. Bien que le moteur fonctionnait bien mal, il n'a pas complètement été en panne. Le conducteur a éprouvé de la paralysie et une sensation de picotement. 51.

  • 51. Rogerson, Peter. "INTCAT Part 10." MUFOB. Nouvelle Série 5, hiver 76-77. N°36. p.9.

[Ref. js1:] JOHN F. SCHUESSLER:

Source:
UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS
The Humanoids

Deux témoins ont observé un objet lumineux s'élever de la terre. Ils ont senti des picotements sur leur peau et ont été paralysés. Le moteur de la voiture a ralenti mais ne s'est pas arrêté.

EFFETS:

Paralysie
Picotements
Effets EM sur la voiture

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique que le 13 novembre 1954 en France à Buchy "A l'intersection des routes N 28 et N 319 le témoin vit un engin lumineux qui décollait. Il sentit alors des picotements et fut paralysé. Le moteur de sa voiture ralentit mais ne cala pas."

Les sources sont indiquées comme "Quincy" et "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 292".

[Ref. bu1:] SITE WEB "THE BIBLE-UFO CONNECTION":

France, Buchy: A l'intersection des routes N28 et N319, M. R. L., de Rouen, a vu un décoller un engin lumineux tandis qu'il ressentait des picotements et a été paralysé. Le moteur de la voiture a ralenti mais n'a pas calé.

[Ref. fb1:] FABRICE BONVIN:

Fabrice Bonvin note:

Cas n008: 13/11/1954, p. 212 (Vieux-Manoir)

[Ref. fb2:] FABRICE BONVIN:

En un tableau, Fabrice Bonvin note des cas sélectionnés de la vague française de 1954 dont celui-ci:

Cas Nbre témoins Heures Type objets
Vieux-Manoir 1 1 4

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4392: 1954/11/13 03:30 1 1:22:00 E 49:34:40 N 3333 WEU FRN SMR 7:7

BUCHY,FR:VOITURE RALENTIT:LUMn OBJ ATTERRIT+DECOLLE:OBS PARALYSE BRIEVEMENT:/r79p5.

Ref# 8 VALLEE,Jacques: PASSPORT TO MAGONIA. Cas No. 337 : ROUTE+RAILS

[Ref. ed1:] EMMANUEL DEHLINGER:

Lieu Coordonnées approximatives Date 1954 Heure civile Durée Ciel Distance et mouvement de l'ovni Altitude de l'ovni Angle B du soleil sur l'horizon Azimut du soleil Angle B de la lune sur l'horizon Azimut de la lune EL Etat de la nuit Cas Commentaire Réf.
Ernemont-sur-Buchy (Seine-Maritime) 1° 22' E
49° 32' N
23 oct 05:00C à 06:00C 1 h 300 m Au sol -24° 29'
-14° 50'
78°
90°
7° 41'
16° 36'
101°
113°
10%- NC, ECS (à 05:41C) NC6, J1 Engin émettant d'étranges lueurs. L'effet ECS sera compté au prorata (19 min). N° 324
p. 35

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Novembre 1954

[Autres cas]

13

[Autre cas]

A Buchy (France), à l'intersection des routes N28 et N319, M. R.L., de Rouen, voit 1 engin lumineux qui décolle. Il sent alors des picotements et est paralysé. Le moteur de sa voiture ralentit mais ne cale pas.

[Autres cas]

La source est indiquée comme "Quincy".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique qu'en Seine Maritime à Buchy le 13 novembre 1954 à 02:00 heures, "Le témoin circule en voiture sur la D919. Il s'apprête à s'engager sur la N28 de Neufchâtel à Rouen. Il vient de passer un passage à niveau de 500 m lorsqu'il aperçoit une lueur blanc verdâtre qui semble stationner sur le bord droit de la route à une centaine de mètres devant lui. Aussitôt l'objet décolle en ondulant à quelques mètres du sol. La lueur est intermittente et semble précéder une masse sombre qui avance par bonds à une vitesse que le témoin estime de 150 km/h. Arrivant à hauteur du lieu d'atterrissage, le témoin ressent un picotement sur tout le corps et se sent paralysé. La voiture décélère sans que le témoin est conscience de ralentir. L'objet s'éloigne et tout redevient normal."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 13 novembre 1954 à Buchy, France, "à l'intersection des routes N28 et N319, Mr. R. L, de Rouen, a vu un engin lumineux décoller tandis qu'il sentait des picotements et était paralysé. Le moteur de la voiture a ralenti mais n'a pas calé."

La source est indiquée comme "Vallee Magonia Database".

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 13 novembre 1954 à 03:30 sur la RN28, près du Fleuve de Buchy, France, "on a observé un objet. Des effets électromagnétiques et physiologiques ont été notés. Un objet lumineux a été observé par un témoin masculin sur une route."

Les sources sont indiquées comme Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Carrouges, Michel, Les Apparitions de Martiens, Fayard, Paris, 1963; Rodeghier, Mark, UFO Reports Involving Vehicle Interference, CUFOS, Chicago, 1981; Falla, Geoffrey, Vehicle Interference Project, BUFORA, Londres, 1979; Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002.

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT"

Date: 13 novembre 1954

Lieu: Buchy France

Heure:

A l'intersection des routes N28 et N319, M. R. L., de Rouen, a vu un engin lumineux décoller tandis qu'il sentait des picotements et a été paralysé. Le moteur de la voiture a ralenti mais n'a pas calé.

Source: Magonia 337

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 9 fois au lieu d'une:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541113 13.11.1954 Buchy France 02.00 CE II
19541113 13.11.1954 France CE II
19541113 13.11.1954 Buchy France CE II
19541113 13.11.1954 Buchy France
19541113 13.11.1954 Buchy France CE II
19541113 13.11.1954 Buchy France
19541113 13.11.1954 France
19541113 13.11.1954 France
19541113 13.11.1954 Buchy France

[Cette base de données a enregistré ce même cas neuf fois au lieu d'une.]

[Ref. pr2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

13 novembre 1954. 0200 BUCHY (SEINE-ARITIME [sic]: FRANCE)

conduisait sa $CV [sic] vers Buchy, 500 mètres après le passage à niveau situé avant l'intersection avec la RN 28, il vit un objet incandescent garé sur la route, 100 mètres plus loin. L'objet a ensuite décollé et a filé au nord à environ 150 km/h, à quelques mètres du sol. Il vit maintenant qu'il s'agissait d'une masse sombre émettant une lueur blanche et verte intermittente. En approchant de la chose, il s'est senti picoté et paralysé et sa voiture a commencé à ralentir à partir de 90 km/h, comme d'elle-même. Lorsque l'objet étrange a disparu, la voiture fonction [sic] normalement. (Gross 1954. citant Guieu 1956b p194 + lettre d'un témoin (anonyme) dans Le Courier Cauchois 23 novembre 1954.:: affaire Vallee 337 citant aussi Quincy 1961)

Gross suggère un autre hélicoptère. Alternativement, la lune est possible, et étant donné que M RL était anonyme et "un ami" de Jimmy Guieu, la possibilité d'un canular de Guieu ne devrait pas être exclue)

Explications:

La date est donnée dans Le Courier Cauchois du 23 novembre 1954 comme étant "dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 heures du matin", ce qui donnerait le 20 novembre 1954. Mais apparemment, l'affaire avait été rapportée déjà dans Paris-Normandie le 15 novembre 1954, source dont je ne dispose pas encore. La date serait alors, si l'on conserve le "dans la nuit de vendredi à samedi vers 2 heures du matin" de la lettre du témoin comme citée dans le Courrier Cauchois, le samedi 13 novembre 1954 que donnent toutes les sources ufologiques. Ceci tend à montrer qu'il y a bien eu un article dans Paris-Normandie le 15, faute de quoi tout le monde aurait daté l'affaire au 20.

Peter Rogerson, ufologue devenu "sceptique", en 2016 [pr2] note bien ma proposition d'une méprise par un hélicoptère, en 2006, mais suggère comme première alternative que le témoin aurait pris la lune pour un OVNI. Cela arrive en effet, ainsi dans ce cas, à cette date et heure et lieu, la lune était à 61° d'élévation dans le ciel. (0°, ce serait la lune sur l'horizon, 90°. ce serait la lune au-dessus de la tête du témoin.) Or, d'une part les méprises lunaires ont lieu le plus souvent avec une lune basse, rarement avec avec une lune en plein ciel, et d'autre part, monsieur R. L. voit son objet comme étant posé au sol (ne parlons même pas de la mention de son décollage, de la lumière intermittente, verdâtre! (*) Je pense donc que Peter Rogerson à tort, et qu'il n'a pas même consulté un éphéméride, ce qui est tout de même le B-A BA de l'ufologie.

Le témoin en 4 CV (ci-dessus) allait de Neufchatel-en-Bray vers Rouen, trajet d'environ 40 km:

Il indiquait qu'il venait de s'engager sur la Route Nationale 28; elle n'existe plus, c'est maintenant l'autoroute 28, alias "route des Estuaires", dont il n'est pas certain, bien que vraisemblable, qu'elle reprend le trajet de la RN 28. Il dit également avoir dépassé le passage à niveau de 500 mètres environ. Un seul lieu sur l'A 28 en venant de Neufchatel et en allant vers Rouen coupe une voie ferrée, on peut trouver le point à 500 mètres plus loin. C'est à 5 km au Nord-Nord-Ouest de Vieux-Manoir.

Ligne noire: la voie ferrée. Point bleu: le passage à niveau. Ligne jaune: 500 mètres. Point rouge: lieu où le témoin voit l'OVNI initialement.

Le témoin roule donc dans la direction 158°, la route gardant cette direction en ligne droite pendant presque deux kilomètres. Le témoin situe l'OVNI à 100 mètres (ce n'est pas fiable), devant lui sur le bord droit de la route (c'est fiable). L'OVNI était donc dans la direction 158°, alors que la lune est à 127°, ce qui est à 30° sur la gauche de la route. Et l'OVNI part "vers le nord", et il "semblait onduler à quelques mètres du sol." Cela ne coïncide donc pas avec la Lune.

Peter Rogerson signale que le témoin était un ami de Jimmy Guieu - c'est Guieu qui l'indique lui-même - et que donc cela pouvait être un canular. Je ne suis que peu convaincu.

D'une part, s'il est vrai que Guieu s'est mis à soutenir en dépit de tous des canulars avérés et à raconter un peu n'importe quoi dans les années 1970 à 2000, je n'ai pas d'exemple d'inventions de sa part dans les années 1950. Il y avait de toute façon tellement de soucoupes convaincantes (au moins pour lui) dans ces années-là que je ne vois pas de nécessité d'en inventer.

D'autre part, pour une invention, ce n'est guère faramineux, puisque d'après la description des événements par le témoin, j'ai pu envisager un hélicoptère.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Buchy, Seine-Maritime, multiple, lumineux, objet, atterrissage, picotements, effets, voiture, moteur, paralysie, anonyme, blanc, vert, masse, nuit, bas, route, passage à niveau

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 22 octobre 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 11 juin 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [jb1], [lc1], [ud1], [ud2].
1.1 Patrick Gross 24 décembre 2009 Addition [mc1].
1.2 Patrick Gross 1 juillet 2010 Addition [jv5].
1.3 Patrick Gross 9 juillet 2010 Addition [fb2].
1.4 Patrick Gross 28 octobre 2011 Additions [cc1], [bu1], [ed1].
1.5 Patrick Gross 22 novembre 2016 Additions [lg1], [ta1], [ub1].
1.6 Patrick Gross 27 novembre 2018 Additions [fl1], [ga1], [ga2], [mr1], [mf1], [cs1], [lh1], [pr2]. Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée. Hélicoptère possible."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 novembre 2018.